Sureau : Pourquoi Devrait-On En Consommer ?

sureau

Sureau à ne manger que cuit en gelée, confiture, sirop ou chutney.  Alors que crû, il n’est pas comestible. Toutefois, la cuisson à 65°C détruit la sambucine responsable de maux de ventre.

Autrefois, cet arbre de la famille des caprifoliacées s’appréciait  pour ses vertus médicinales, tinctoriales et culinaires. 

Savez-vous d’où vient son nom ? Il découle du mot flûte car ses tiges creuses permettent de jouer de la musique. Depuis toujours, les enfants l’utilisent en sarbacane.

Bon à savoir 

Il en existe trois espèces.

  • Le sambucus racemosa appelé rouge ou  des montagnes aux baies rouges toxiques manger crues
  • Le sureau hièble, sambulus ebulus, arbre des régions froides de l’Europe avec toujours des baies noires toxiques
  • Le sambulus nigra ou sureau noir, espèce la plus répandue en Europe qui elle est comestible après cuisson

Cet arbre pousse dans les fonds de vallées dans un sol  riche en azote, en alluvions et matières organiques, au bord des cours d’eau….

La plante aime la matière organique non décomposée. On la qualifie d’éboueur de l’environnement car le  compost réalisé sous cette plante est d’excellente qualité.

Gamm vert propose plusieurs arbustes :

  • Le black Lace
  • Un persistant
  • Le sureau noir lacinïata
  • Le sureau pourpre

Plantation du sureau

C’est un arbuste d’une amplitude de 2 à 4 mètres et qui peut atteindre jusqu’à 4 mètres de hauteur.  Il est caduc et se pare de belles fleurs rosées, odorantes, en ombelles.

Et, des baies rouges puis noires succèdent aux fleurs. Il orne le jardin de mai à juin avec sa floraison et en automne il est flamboyant. En effet,  son feuillage vert  change de couleur allant vers le rouge puis le pourpre.

Très mellifère, il joue un rôle important dans le jardin car il attire les abeilles.abeille.

Il se plante de préférence en automne. Attention, placez-le loin de la maison car les baies tachent le carrelage.

Toutefois, choisissez un coin au soleil ou mi-ombre à l’abri du vent car son  bois se casse. Vous devez tenir compte de sa hauteur et de l’amplitude de sa canopée pour le disposer dans un massif, une haie ou en isolé.

A la plantation, la composition du sol se doit être une terre riche et bien arrosée mais ensuite il se satisfait d’un sol et d’un arrosage normaux. En plus, il supporte une température jusqu’à moins 15°C.

Eh oui ! c’est une plante dont les actifs sont connus depuis des millénaires pour leurs propriétés soignantes. 

Le sureau : Plante médicinale

Les fleurs  et l’écorce sont prescrites en infusion comme stimulant des fonctions d‘élimination rénale et digestive. Il est également utilisé comme sudorifique. Ne soyez pas étonné de sentir la transpiration après une infusion de ces fleurs.

En utilisation interne, les fleurs et l’écorce traitent la fièvre, les rhumes, toux grasses, grippes et les inflammations buccales …..

Il est riche en acides phénols, flavonoïdes et potassium et renferme aussi une huile essentielle. Ses propriétés diurétiques sont reconnues.

Les baies sont gorgées de vitamines A, C et B 6 et présentent une forte concentration en fer, flavonoïdes, caroténoïdes, acides aminés et tanins.

Certains actifs comme le tanin, nitrate de potasse et acide valérianique très concentrés dans les feuilles ont des pouvoirs calmants.

L’écorce est riche en acide cyanhydrique qui peut-être toxique à trop forte dose.

La plante se prend  en infusion de fleurs ou en décoction d’écorce.

C’est un calmant que l’on utilise aussi en bains et en compresses pour soigner  l’eczéma, les hémorroïdes, contusions et brûlures.

L’infusion se fait en raison de 5 gr de fleurs sèches par litre d’eau.

Et, les herboristes le commercialisent pour ses bienfaits santé !

Sureau noir bourgeon bio diurétique

sureau noir

Le macérat concentré de bourgeons de sureau noir se  recommande en cas de surcharge pondérale ou de digestion lente et favorise une meilleure diurèse.

Lire aussi : Gemmothérapie : se soigner avec les bourgeons des plantes.

Fleur tamisée bio de sureau pour les tisanes

Hydrolat eau florale

Teinture-mère bio employée traditionnellement pour faciliter le drainage en cas de rétention d’eau. Elle soulage les douleurs articulaires, les rhumatismes et les états grippaux.

Mais, c’est aussi une plante colorante naturelle, si vous avez un vêtement blanc qui a jauni c’est le moment d’essayer. 

Plante tinctoriale

Cet arbuste grâce à ses  pigments servait pour la fabrication de colorants. L’utilisation des végétaux pour colorants naturels remonte à la période paléolithique.

Pendant longtemps ces teintures naturelles étaient des produits précieux. Au Moyen-Âge, on cultivait le sureau noir pour les couleurs roses rouges et verts. Les guildes artisanales contrôlaient la production et le traitement des couleurs.

Comment teintez un tissu ?

Les teintures naturelles sont un savoir ancestral. Mais vous pouvez vous aussi teinter vos tissus en utilisant le pouvoir colorant du sureau.

Voici le matériel dont vous avez besoin :

  • Une bassine large en acier inoxydable
  • 125 g de sel
  • Des baies de sureau bien mûres

Bon à savoir :

Les teintures végétales n’agissent que sur des fibres naturelles soit d’origine animale : alpaga, laine, soie ou cachemire.

Ou alors en fibres végétales comme le coton, le lin ou le chanvre …

1 – Lavez vos vêtements avant de les teindre

2- Puis, préparez un fixateur au sel : mélangez 125 ml de sel avec 2 litres d’eau froide.

3- Faites tremper le tissu dans le fixateur pendant une heure. Puis rincez le tissu dans de l’eau froide avant de le teindre.

4-Émincez les baies puis les déposer  dans une grande casserole deux fois plus grande que le tissu.

5 – Remplissez la casserole d’eau et de baies. Après amenez à ébullition sur feu vif puis baisser le feu et laisser  cuire à feu doux. Utilisez deux mesures d’eau pour une mesure de baies.

6 – Puis filtrer en versant la teinture dans un égouttoir, puis remettez le liquide dans la casserole.

7 – Alors, faites mijoter le tissu dans le bain de teinture à feu moyen jusqu’à obtenir la couleur désirée. Le tissu trempe dans le bain pendant 30 à 60 minutes. En même temps, mélangez de temps en temps pour que la teinture soit uniforme.

8 – Le premier lavage du tissu se fait à l’eau froide, un peu de teinture partira.

9 – Faites sécher au soleil.

Attention, les baies sont comestibles après cuisson sinon gare aux torts boyaux. 

Les vertus culinaires

Les fruits sont mûrs en septembre octobre. Et cela, se voit puisqu’ils  éclatent sous la pression des doigts et libèrent un jus rouge violacé. En l’état, ils ne sont pas comestibles.

On cuisine avec les baies de sureau noir le chutney.

Chutney : La recette

Pour les indiens c’est une sorte de condiment qui accompagne les plats et se consomment immédiatement.

Aujourd’hui, les chutneys sont une sorte de conserve de sauce à cause de leur longue conservation grâce au vinaigre.

Ingrédients :

  • 850 g de baies de sureau
  • 1 gros oignon
  • 1 cuillère à café de cannelle poudre,
  • 4 cm de racine fraîche de gingembre
  • 2 clous de girofle
  • 1 cuillère à café et demi de piment rouge
  • 150 ml de vinaigre de xérès
  • 300 ml de vinaigre de cidre
  • Poivre noir
  • 200 g de sucre

Cueillez le sureau le matin, égrenez et lavez-les.

Jetez les dans un fait tout, écrasez-les. Puis ajoutez l’oignon émincé, les épices, le gingembre frais râpé, la pâte de piment rouge et poivrez. Ajoutez le sucre et mettez à cuire.

Puis, quand le sucre est dissous, ajoutez les vinaigres et faites cuire environ une heure à feux doux en mélangeant régulièrement. Le chutney est prêt !

Laissez refroidir. Quand la préparation est froide, mettre dans des pots stérilisés et retournez les comme des conserves de confiture. Enfin, étiquetez vos pots.

Une autre recette très appréciée le sirop de fleurs de sureau. 

 Sirop de fleurs

Ce sirop de fleurs de sureau revient à la mode. En effet, cette liqueur apporte ses arômes fruités et floraux aux alcools : rhum, gin. vodka….

Des cocktails comme Lady Trousdale, Northern Spleen ou Greenita pour les amateurs sont très appréciés.

Recette  du sirop

Au printemps, ramassez les fleurs.

Pour 3 litres de sirop, cueillez une cinquantaine d’ombelles et coupez 3 citrons en quartiers.

Puis, faites un sirop avec 2 litres d’eau et 2 K g de sucre, versez sur les fleurs et les citrons et conservez 4 jours au frigidaire.

Filtrez et mettre en bouteilles.

Recettes de cocktails

Lady Trousdale

Ingrédients pour une personne : 6 cl de vodka plus 3 cl de sirop de fleurs de sureau plus champagne.

Réalisez la recette directement dans un verre à martini.

Puis versez les ingrédients dans le verre et compléter avec le champagne bien frais.

Moi, j’aime y ajouter au fond du verre une cuillère à café de purée de poire.

Northern Spleen 

Ingrédients pour une personne : 5 cl de vodka, 1 cl de sirop de fleurs de sureau, 15 cl de tonic.

Ustensile : 1 tumbler

Versez directement dans le verre le sirop puis la vodka glacé et enfin le tonic assez rapidement pour mélanger le tout. Ne pas ajouter de glace.

Puis servir dans un verre type tumbler.

Ce cocktail porte bien son nom, un moment de douceur pour soigner ‘le spleen’.

Greenita 

Ingrédients pour une personne : 7 cl de vodka + 2 cl de sirop de fleurs de sureau + 1 cl de sirop de basilic + 2 rondelles de concombre + 4 feuilles de basilic.

Ustensiles : 1 verre à martini + 1 shaker

Un cocktail qui sent bon l’été.

Réalisez la recette au shaker.

Pilez les rondelles de concombre et le basilic dans le shaker avec le sirop de sureau et le sirop de basilic.

Puis placer les glaçons et la vodka, frapper et verser dans le verre en filtrant.

*Enfin, décorez de fines tranches de concombre.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à boire avec modération.

Source : 1001 cocktail

Confiture de sureau recette de grand-mère

Ingrédient :

  • 1 kg de baies
  • 1 kg de sucre de canne

La veille égrenez les baies, les laver soigneusement.

Puis, broyez les baies dans un moulin à légumes. Alors, elles sont mises  dans la bassine en cuivre à confiture avec le sucre.

Et, mélangez, couvrir et laisser reposer jusqu’au lendemain.

Le  lendemain cuire 45 min en écumant régulièrement.

Enfin, mettre dans les pots et les fermer à chaud puis les renverser.

Lire aussi : Confiture de tomates – vertes ou rouges : les recettes 

N’oublions pas la gelée, elle est délicieuse et facile à faire. 

Gelée de sureau

Ingrédients :

  • 1 kg baies
  • 1 kg de sucre de canne
  • Le jus d’un demi-citron
  • Un sachet de pectine

Elle se fait durant l’été quand les baies sont bien mures.

Lavez les baies et ôter les grains verts puis jetez-les dans une bassine à confiture.

Ensuite, portez à ébullition et maintenir celle-ci jusqu’à ce que les baies éclatent et libèrent le jus.

Puis passez le tout au moulin et peser la quantité obtenue. Vous devez verser le même poids en sucre et mélanger.

Versez le jus de citron et le sachet de pectine puis reportez à ébullition et maintenir cette ébullition pendant quatre minutes.

Surveillez avec les test de l’assiette. Si quand vous déposez une cuillerée de gelée sur une assiette froide elle se fige c’est que la gelée est réussie.

Pour finir verser la gelée dans les pots à confiture, refermez et retourner.

Encore une recette : Vin de sureau

Ingrédients :

  • 1 litre de vin blanc
  • 6 fleurs de sureau
  • 15 cl de vodka
  • 150 g de sucre

Bien entendu, on commence par cueillir les fleurs.

Puis, faire macérer le vin avec les fleurs pendant 48 heures.

Après filtrer et ajouter la vodka et le sucre et mettre en bouteilles.

Laissez vieillir, ça se bonifie !

Conclusion

Le sureau pourquoi devrait-on en consommer ? Comme nous l’avons vu dans cet article c’est une plante médicinale calmante, qui stimule l’élimination rénale et digestive. Il est sudorifique et diurétique.

Mais, ce n’est pas tout ! En effet, c’est également une plante tinctoriale car elle permet de coloriser des tissus sans ajout de produits chimique.

En cuisine, on connaît mondialement le sureau célèbre grâce au chutney. On fabrique également une gelée facile à faire et délicieuse.

Puis, effet de mode, le sirop de fleurs de sureau parfument d’excellents cocktail.

Mais, attention comme vous avez pu le lire, il n’est comestible que cuit.

Voilà une bonne raison de planter du sureau dans son jardin 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.