Sauver les Abeilles En Voie De Disparition Pour Sauver La Nature

 Sauver les abeilles en voie de disparition  pour sauver la nature ?

Les abeilles sont utiles à l’homme car elles participent à la production des plantes. Les plantes nourrissent ces hommes.

Il faut donc utiliser des pesticides et des engrais naturels pour protéger l’homme et les abeilles.

Sauver les abeilles, la disparition des abeilles menace notre écosystème

En mars 2018,  Greenpeace dénonce que les changements climatiques, les acariens, parasites, virus favorisent le déclin des abeilles. De plus, la destruction des habitats naturels par les monocultures et les traitements phytosanitaires accélère ce phénomène.

Un signal d’alarme retentit : la population d’abeilles et d’insectes pollinisateurs s’avère insuffisante alors que les cultures mondiales nécessitant la pollinisation progressent.

A cause des pesticides et notamment les néonicotinoïdes, les abeilles s’intoxiquent et meurent.  La reproduction des plantes par la pollinisation ne se fait plus alors que l’on sait qu’un tiers des aliments provient de cette pollinisation.

Des  gestes pour éviter la disparition des abeilles

Les actions pour sauver les abeilles et sauver la nature

1 – Consommons du miel qui présente des propriétés excellentes pour la santé. D’autre part, il remplace avantageusement le sucre blanc.

Je vous conseille de lire mon article : les bienfaits du miel bon pour la santé

2 – Créons un jardin mellifère et sauvage avec des plantations de graines bios très variées. Je vous recommande de laisser dans votre jardin une surface en friche pour attirer les insectes amis du jardinier notamment les coccinelles.

3 – De plus, cultivons  des plantes riches en nectar et pollen comme les dahlias, glaïeuls, crocus, coquelicots, bleuets et trèfles, les fleurs des aubépines, des églantiers, des pommiers.

4 – Donnons de l’eau aux abeilles : Un bassin d’eau, des récipients  disposés un peu partout, permettent aux abeilles de se rafraîchir et de diluer le miel pour nourrir les larves.

5 – Construisons des maisons pour les abeilles  à  30 cm du sol, orientées au Sud, à l’abri du vent.;

6 – Une autre action : acheter une ruche pour aider à sauver la nature et les abeilles.

Votre mairie vous renseigne sur les normes à respecter pour l’ installer chez soi près des fleurs. Encore mieux vous avez la possibilité de parrainer une ruche sur le site un toit pour les abeilles.

De surcroît, les Mairies et les pompiers prennent en chasse les frelons asiatiques qui détruisent les ruches.  Alertez  immédiatement  la Mairie si vous avez des nids car le danger existe.

Grâce, aux médias nous connaissons tous les désastres engendrés par l’épandage de certains  pesticides industriels. Si cet article vous persuade d’utiliser à l’avenir des engrais et des pesticides naturels, il aura atteint son but.

Je vous recommande mon article : Glyphosate Herbicide = Danger, comment supprimer les pesticides chimiques

Il est bon de rappeler les engrais  naturels : 

Les engrais naturels pour sauver les abeilles et sauver la nature

Des produits naturels pour éviter la disparition des abeilles

1- Le compost  issu de la décomposition contrôlée de débris végétaux et de déchets organiques. En conséquence, sa richesse exceptionnelle en nutriments en fait le fertilisant de prédilection des agriculteurs bio. Le compostage est le processus par lequel les restes de végétaux et les déchets organiques sont convertis en engrais.
Source: agroneo.com

2 – Les vinasses de betteraves sont les résidus issus de la fabrication de l’alcool à partir de la betterave sucrière. La vinasse concentrée est utilisée comme engrais biologique. Elle est composée de potassium, d’azote, de sodium, soufre et oligo-éléments. L’usage de cet engrais limite le développement des parasites  et favorise la multiplication des micro-organismes qui fixent l’azote de l’air dans le sol en vue de son absorption par les plantes.

3 – Le sang séché, la corne broyée et le guano : accumulation des excréments et cadavres d’oiseaux marins, sont des engrais organiques azotés naturels.

4 – La poudre de lave basaltique contient de la silice, du calcium, du magnésium, ainsi que tous les minéraux et oligo-éléments nécessaires au développement des végétaux.

Ces engrais naturels  fortifient les plantes et leur action se complète par l’usage de pesticides biologiques respectueux des abeilles.

Utiliser les pesticides naturels pour sauver les abeilles et sauver la nature

Nos amies les plantes insecticides pour lutter contre la disparition des abeilles.

1 – Une partie de la récolte d’ail se réserve pour préparer un purin d’ail aux vertus fongicides contre le mildiou, l’oïdium et la rouille.

2 -aussi le purin d’ortie : Il améliore la résistance aux parasites et maladies.

3- En infusion, la sauge, lutte contre le mildiou, l’oïdium et la cloque.  150 g de feuilles de sauge, faites les tremper dans 5 litres d’eau bouillante pendant 30 minutes.

4 -La menthe : L’infusion est pulvérisée sur les plantes attaquées par les pucerons

5 -Feuilles de noyer : Une macération de feuilles de noyer pulvérisée plusieurs fois sur les itinéraires des fourmis qui grimpent aux fruitiers sera dissuasive.

6- Le thym : 150 g de thym dans 5 litres d’eau bouillante, laissez refroidir et filtrer.  A pulvériser sur les choux atteints de piéride ou les rosiers attaqués par les pucerons.

7  -100 g de  prêle macèrent dans  1 litre d’eau 24 heures que l’on fait bouillir 15 minutes. Puis filtrer et diluer dans trois fois le volume d’eau. Cette décoction se pulvérise préventivement une fois par quinzaine pour chasser les champignons et les insectes.

8 -L’absinthe : 250 g de feuilles sèches à laisser macérer dans 1 litre d’eau pendant 10 jours. Ce purin agit comme répulsif contre pucerons, altises, teigne et limaces à cause de son odeur.

8 -La décoction de fougère lutte contre la cicadelle

10 -Une infusion de lierre se pulvérise diluée à 10 %. On infuse  50 g de lierre frais broyé dans 1 litre d’eau bouillante puis on  laisse macérer pendant  1 heure.

11 -L’infusion de pyrèthres . Ces fleurs se récoltent de juin à septembre. Auxiliaires du jardinier, certains les nomment ‘chrysanthème insecticide’. Ces fleurs infusées aux  propriétés insecticides ne tuent pas les abeilles.

Cas particuliers de la potasse, du blanc arboricole et du piège avec la glue

De plus la potasse  possède des éléments essentiels au sol et  favorise le développement des tubercules, des racines et des fruits. D’autre part, la potasse donne le goût sucré aux fruits.

Quand la terre manque de potasse,   au potager, la bordure des feuilles brunit et  des taches de rouille apparaissent. Au verger, les fruits se développent mal et le goût sucré disparaît.Malheureusement, les feuilles s’enroulent et se nécrosent.

Dans une terre riche en potasse, les orties et le chiendent prospèrent.

Par contre, un excès de potasse entraîne une carence au calcium et magnésium.

La potasse naturelle se trouve dans les algues brunes très riches. Les algues se dessalent sous l’eau de pluie. Elles rentrent dans la composition du compost.

Le purin de consoude à forte teneur de potasse et de phosphore s’utilise dilué à 10 %.

En plus, la cendre de bois riche en potasse réalise une excellente barrière contre les limaces et escargots. D’autre part, le lisier, produit liquide des déjections animales, fertilise les plantes.

le Blanc arboricole : Brosser les troncs d’arbres fruitiers dés l’apparition de lichens et les chauler avec du blanc arboricole, mixture ancestrale totalement naturelle à base de lait de chaux. Il protège les troncs contre les mousses, les champignons et les parasites.

ou la glu : Un carton badigeonné de glu recto-verso accroché au cerisier. Les mouches viennent s’y agglutiner

Bref pour conclure cet article sur la disparition des abeilles

Nous constatons que la nature nous offre de multiples possibilités pour chasser les insectes et obtenir une meilleure production. La facilité c’est les pesticides industriels qui sont cancérigènes et détruisent la faune et les abeilles.

Retroussons-nous les manches !

La culture biologique protège la vie des abeilles et des hommes. Cliquez ici  !

Produits naturels pour le jardin à faire soi-même

1 commentaire

  • Petite participation à votre réflexion : plasticienne je débute une nouvelle série sur le thème des abeilles. Une série de dessins au crayon de couleur évoquant, par une suite d’abeilles mortes, la pollution par les substances chimiques et les pesticides utilisés dans l’agriculture. A découvrir :
    https://1011-art.blogspot.com/p/vous-etes-ici.html
    Cette série sera présentée dans le cadre des Rencontres Philosophiques d’Uriage en octobre 2019 répondant à la question « L’art peut il changer le monde ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.