Aeonium : Une plante Nommée Éternité, à avoir Absolument !

aenium

Aeonium, plante grasse méditerranéenne appartient à la  famille des crassulacées. Elle est  originaire de pays chauds : îles Canaries,  Madère,  Maroc et de l’Ethiopie.

Cette plante est belle, robuste et très facile à cultiver, entretenir et à multiplier. Elle décore magnifiquement jardins, serres, terrasses et intérieurs. Elles passent l’hiver dehors sans soin et supportent -4° C ainsi que  la sécheresse.

Ce sont, le botaniste anglais Barker Webb et le naturaliste français Berthelot qui créent le genre aeonium.

Pourquoi aeonium ?

Subjugués par la résistance  de ces plantes, ils  choisissent le nom grec ‘aion’ qui signifie éternité.

J’aime particulièrement cette espèce car on la taille aisément en bonsaï.  Elle présente  alors un design spectaculaire avec un coût d’achat et d’entretien vraiment économique.

Son nom éternité est bien justifié. En effet, peu délicate,  elle concurrence en élégance et modernité bien d’autres plantes.

Et, ce que j’apprécie c’est cette multitude de formes. Certaines sont sans tiges apparentes. Quelques espèces ne développent qu’une seule large rosette. D’autres sont arbustives  (aeonium arboreum) et peuvent mesurer 2 mètres…..

Par exemple, une originalité,  l’aeonium tabulaeform est plat.

Pour moi, c’est un genre de plantes à collection et vous serez toujours émerveillé par leur originalité. 

Vous me posez souvent les mêmes questions aussi je vais profiter de cet article pour y répondre.

  • Pourquoi, la tige devient molle ?
  • Faut-il couper la fleur quand elle est fanée ?
  • Que faire avec l’aeonium l’hiver ?

Aeonium : Plantation

aenium

Malgré, ses nombreuses formes, couleurs, floraisons, ces aeonium ont des points communs :

Ce sont des plantes grasses, succulentes, vivaces. Le feuillage est persistant. Elles apprécient les climats doux et supportent des périodes courtes de gel à -4°C.

Il faut les installer au soleil ou mi-ombre dans un sol de mélange de sable et de terreau bien drainé au pH neutre.

L’arrosage est parcimonieux, la plante aime une terre sèche. On la  plante ou la rempote en période de croissance qui commence avec les premières fraîcheurs d’octobre et dure jusqu’à fin mai.

Cette espèce de plante croît en automne, hiver et se repose en été.

Vous pourrez faire des semis avec des graines sinon vous avez la solution du bouturage à partir d’une tige.

Voici ses prédateurs ; rarement la cochenille farineuse, les chenilles, escargots et pucerons. Trop d’arrosage entraîne la pourriture.

Lire davantage : Cactus, mini-cactus : les entretenir avec les conseils de mamie Mado 

Aeonium, comment le multiplier ?

aenium

1 – Choisir le début de la saison de croissance 

Vous pouvez opter pour n’importe quel moment de l’année mais vous aurez plus de succès à la fin de la période d’hibernation ou au début de la période de croissance. Pour cette plante le mieux c’est d’octobre à mai.

2 – Prélever une bouture

Stérilisez un couteau bien aiguisé avec de l’alcool ménager. Il n’est pas recommandé d’utiliser un sécateur ou de découper à la main. Il ne faut pas abîmer la tige qui doit être sans cicatrise. Si certaines  plantes grasses se reproduisent à partir d’une simple feuille, la multiplication de l’aeonium se fait à partir d’une tige.

3 – Sélectionnez la tige à couper 

Choisissez une tige qui pousse activement près du sommet ou plus à l’extérieur de la plante. Elle mesure entre 10 et 15 cm. Coupez directement près du tronc. Choisissez une tige avec une rosette à son extrémité. Mais, laissez les bourgeons.

4- Trempez le bout de la tige dans une solution de pousse hormonale 

Astuce :

Certains jardiniers signalent de bons résultats en saupoudrant de cannelle poudre.

La cannelle est un accélérateur de croissance des plantes grasses.

Lire davantage : Cannelle poudre, découvrez ses bienfaits pour les plantes 

5 – Laissez sécher la bouture 

Mettre la bouture à plat sur un papier éponge à l’ombre. La bouture se dessèche pendant 2 jours.

6 – Pendant ce temps, préparez un mélange de substrat 

  • 3 parts de terreau de rempotage
  • 2 parts de sable
  • 1 part de perlite

7 – Enfin, choisissez un pot de bonne taille avec un trou

Plantez la tige. Arrosez immédiatement, puis arrosez tous les trois jours et après quand la terre est sèche.

Au bout de quatre semaines, vous devez apercevoir les premiers signes de croissance.

Les botanistes écrivent qu’il existerait 90 variétés. Et, je me permets de citer les principales que je connais puisque j’habite en région méditerranéenne. Région chaude où on les plante très souvent dans le jardin.

Et, si nous commencions par celles originaires des Canaries

Aeonium nobile

C’est une plante compacte, rustique aux feuilles très épaisses.

Ses feuilles vertes deviennent orange à la fin de sa période de croissance en avril.

Aeonium arboreum

aenium

Qui se présente comme un véritable  petit buisson de 40 cm de hauteur environ. De nombreux rejets se forment sous chaque rosette et forment rapidement de nouvelles tiges.

Ses feuilles vertes, dentelées et assez épaisses mesurent 15 cm de long et les feuilles basses tombent au fur et à mesure de la croissance.

Les tiges ont une épaisseur de 3 cm environ et sont rigides et elles portent des branches.

Une fleur jaune apparaît au bout d’une hampe de trente centimètres environ.

Les racines profondes de 40 cm peuvent être aériennes.

En période de repos, en été,  les feuilles sont refermées et la plante est plus claire.

Urbicum

Celui-ci est très gros et peut atteindre 1 mètre de hauteur dans son milieu naturel. Autre particularité il crée rarement des rejets et sa floraison blanche et mauve.

Sa reproduction se fait par une bouture de sa tête ou par semis.

En voilà encore un originaire des îles Canaries

Castello-paivae

Tout petit modèle aux feuilles épaisses,  vert foncé avec une bande noire en été ou vert clair avec bordure violette en hiver.

La rosette mesure 4 cm maximum et crée des rejets à sa base que l’on coupe pour le bouturage.

Sa tige rigide, fine se dresse quand la rosette est jeune puis se couche.

Une très jolie  floraison mauve  aux pétales recourbées décore une hampe de 10 cm.

Cette plante aux racines fines et courtes se cultive également en pot ou abritée en rocaille.

Une note originale pendant sa croissance, les bandes noires sur les feuilles disparaissent. La rosette devient vert clair et apparaît sur les feuilles une bordure grenat.

Encore un des Canaries : Ciliatum

Petit arbuste de 1 mètre de hauteur couvert de rosettes dépassant les 20 cm et qui  pousse entre 200 et 1000 mètres d’altitude.

Aeonium canariense

C’est un aeonium avec une rosette importante (60 cm de diamètre). Ses longues feuilles vertes sont très douces au toucher et donnent l’impression d’être couvertes de velours.

Aeonium ‘Cyclops’

Croisement entre un Aeonium undulatum et un Aeonium arboreum ‘Schwartzkopf’. Il a récupéré du premier la taille et la forme des feuilles, et la couleur du second.

Tout cela forme une plante aux couleurs foncées et originales, aux feuilles ondulées et d’une taille de plus de trente centimètres de diamètre.

Aeonium lindleyi

Petite plante succulente aux feuilles vertes et épaisses. Les feuilles sont douces et légèrement duveteuses épaisses et collantes.

Haworthii

aenium

Aeonium de petite taille bien adapté aux jardinières.

Les feuilles sont vertes, bordées de rouges et dentelées. Petite touffe très ramifiée, très colorée.

Les aeonium originaires de l’île de Madère Portugal

Glandulosum

Il vit en altitude à 1500 mètres. Cette plante grasse peut prendre plusieurs aspects suivant les saisons. Il se distingue surtout par une rosette très rigide et atteint parfois 40 cm de diamètre.

En voici un très populaire l’arboreum ‘Schwarzkopf’

C’est une plante arborescente de 80 cm de hauteur. De nombreux rejets se forment sous chaque rosette et forment de nouvelles branches. Son développement est plus lent que l’arboreum ‘Atropurpureum’.

Ses feuilles sont dentelées, fines et noires et mesurent de  8 à 10 cm de long. Elles se colorisent de différentes couleur  suivant la saison. Les feuilles basses tombent au fur et à mesure de la croissance.

Sa tige rigide de 2 cm d’épaisseur environ porte des branches.Et une fleur jaune termine une  hampe florale d’une quarantaine de centimètres de haut.

Une de ses particularités ce sont de possibles racines aériennes profondes de 40 cm.

Aeonium arboreum atropurpureum

aenium

Plante de 80 cm de hauteur de la forme d’un buisson.

Elle présente des coloris contrastés du vert presque anis pour ses jeunes pousses au brun noir des feuilles adultes.

Cet aeonium a la forme d’un arbre miniature arrondi avec des grosses rosettes de feuilles jeunes vert vif et des feuilles vieilles d’un brun pourpre presque noir.

Sa croissance est lente. Il est en végétation de l’automne jusqu’au printemps. L’été, il est en repos végétatif et ses rosettes se ferment.

Au printemps se forme à partir de rosettes des inflorescences jaune vif, petites fleurs en étoile regroupées en panicules large et pyramidales dressées au-dessus du feuillage. Une fois la floraison terminée, la rosette meurt.

Pour les plantes de couleur violet, elles se colorisent de plusieurs nuances de couleur. Certains sont plus vert, d’autres plus violets!

Pendant sa période repos, en été, les feuilles sont plus courtes et la rosette  beaucoup plus serrée.

Un original : l’aeonium balsamiferum qui chose rare est parfumé

En effet,  plante grasse arborescente qui dégage un petit parfum. Cette succulente forme un buisson très épuré pouvant atteindre 80 cm de haut. Il se distingue par une couleur de ses feuilles vert clair.

Aeonium ‘Bronze Medal’

Petite succulente ramifiée aux feuilles épaisses couleur dorée.

Aeonium Ballerina

Son origine est inconnue, il pourrait s’agir d’un cultivar d’aeonium goochiae.

Il s’agit d’une petite plante de 20 centimètres qui exhale un léger parfum. Pendant la croissance les feuilles sont vertes ou vertes striées et marginées de blanc en été, souples, poilues, peu épaisses.

Les poils très courts, presque invisibles à l’œil nu mais sensibles au toucher.

Leur aspect est  légèrement poisseux. En été, pendant la période de repos, les traits blancs sont bien visibles sur les feuilles.

La tige est fine et rigide, ayant l’aspect du bois qui a tendance à se pencher sous le poids de la rosette et de ses rejets.

La fleur se présente sous forme de  hampe et elle possède des racines fines et courtes de 15 cm et peut se cultiver en pot.

Cap Verde

Petit buisson aux feuilles longues pendant sa période de croissance, fines et vertes d’une trentaine de centimètres de hauteur.

Le cuneatum

C’est une plante compacte aux feuilles sensiblement allongées durant la période de croissance.

Decorum

Aeonium aux feuilles épaisses et dentelées formant une rosette de petite taille, inférieure à 10 cm lorsqu’il est en croissance.

Cette plante grasse forme un petit buisson d’une cinquantaine de centimètres de hauteur.

Comme tous, la couleur des feuilles varie avec les saisons. Elle passe du vert foncé au vert clair pour les feuilles, les bordures deviennent violettes.

Originalité sa reproduction par bouturage peut se faire par les feuilles.

Simsii

C’est un petit  rustique et assez résistant au froid, d’une vingtaine de centimètres de hauteur. Ses feuilles sont vertes dessus et tachetées de vert puis marron en dessous.

Sunburst

Beau spécimen avec ses feuilles érigées jaunes striées de vert.

Undulatum

Il possède des feuilles vertes longues et massives qui ont un aspect ondulé. Ses rosettes  dépassent facilement les 30 centimètres de diamètre.

Pourquoi, la tige de mon aeonium devient molle ?

Si vous n’avez pas trop arrosé et que l’eau n’a pas stagné dans la soucoupe, le problème peut venir du contenant et de sa capacité à drainer. 

1 – Un pot en plastique, sans graviers ni billes d’argile au fond est l’une des causes probables.

2 – Un substrat ni aéré, ni surfacé est une autre raison probable. C’est pourquoi, je conseille un terreau de rempotage et des billes d’argile.

Billes d’argile 

Les plus du produit :

Permet la protection du sol contre les agressions du climat
Maintient l’humidité du sol et permet de limiter les arrosages
Réduit la levée des mauvaises herbes et limite les besoins de désherbage

La Bille d’argile Fertiligène est un paillage minéral naturel issu de la terre argileuse.Elle permet de protéger le sol et les plantes durant toutes les saisons : été comme hiver.C’est un paillage très stable et son action est durable.

Elle s’utilise pour le paillage des plantes en pots, bacs et jardinières, ainsi que pour le drainage au fond des pots et bacs.

  • Elle facilite le drainage de l’eau
  • Paillage très stable et de longue durée
  • Bel aspect décoratif
  • N’acidifie pas le sol
  • Produit 100 % naturel
  • Produit utilisable en agriculture biologique

Utilisations :

La bille d’argile s’utilise pour le paillage des plantes en pots, bacs et jardinières.
Elle s’utilise également pour drainer le fond des pots et jardinières pour éliminer l’excès d’eau et éviter l’asphyxie des racines.
Période d’utilisation :  toute l’année.

Que faire quand la fleur de votre aeonium est fanée ?

Votre plante fleurit. Elle présente une unique hampe. Lorsque la fleur se fane, coupez cette tige.

Que faut-il faire l’hiver pour son aeonium ?

Ce sont des plantes grasses méditerranéennes faciles à cultiver. Elles peuvent passer l’hiver dehors sans soin ou protection spécifique car les Aeonium supportent le gel jusqu’à -4°C sans aucun dommage et surtout vivent en plein soleil.

Si besoin, rentrez-les la nuit ou protégez-les avec un voile d’hivernage.

Installez-les dans un lieu abrité ; ils ne doivent pas recevoir trop de pluies.

Arrosez-les l’hiver quand la terre est sèche et apporter un engrais liquide spécial cactée une fois par mois.

Et, rempoter ceux trop à l’étroit dans un mélange pour cactées. Préférez un pot en terre cuite qui retient moins l’eau.

Conclusion,

Cet article sur les aeonium  me permet de vous remercier. Vous avez été nombreux à lire mon article sur le crassula ovata.

En effet, il a eu beaucoup de succès alors j’espère que celui-la vous plaira et que je vous ai donné envie d’acheter un aeonium que vous garderez éternellement.

Lire davantage : Crassula ovata arbre de jade : bonheur et prospérité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.