Tomates à Farcir : Quelles Tomates Pour Cuisiner De Bons Farcis ?

Tomates à Farcir

Tomates à farcir, quelles tomates pour cuisiner  de bons farcis ?

Il faut choisir les  variétés prêtes à remplir. Les tomates trop juteuses rendent beaucoup d’eau à la cuisson. Les tomates à farcir ont une chair ferme. Elles sont volumineuses,  l’épaisseur de la peau est solide.

Tomates à farcir

Certaines tomates se coupent transversalement, elles ont 3 ou 4 loges vides, dépourvues de pépins et ne demandent qu’à être remplies de farce.

C’est le cas de la tomate yellow stuffer ou le zatopec pink ribbed variété ancienne mexicaine. Ses fruits de couleur rose sont très côtelés, de forme aplatie et ressemblent à des poivrons.

Citons des variétés de tomates à farcir très appréciées. 

Marmande, tomates à farcir

On  conseille sa culture dans les régions manquant d’un peu de soleil. C’est une variété productive, robuste qui donne de gros fruits rouge de 150 à 250 g de forme irrégulière.

Sa chair est dense, ferme et tient bien à la cuisson. De plus, sont goût est sucré et excellent.

Tomates à farcir, Saint Pierre

Variété traditionnelle très productive qui donne un fruit à la chair ferme et charnue. Il  pèse entre  100 à 250 g de saveur un peu acide. Le plant donne 3 à 6 K g de tomates.

Chair de bœuf

Variété américaine appelée aussi beefsteack. Fruit rouge, rond, légèrement aplati, de 250 à 350 g. La culture de ces tomates est adaptée aux climats froids. Elle est très productive.

Brandywine

Ce fruit est de type ‘chair de bœuf’, rouge teinté d’orange pesant de 500 à 900 g. Sa chair est dense, ferme et juteuse.

Merveille des marchés

Fruit moyen sphérique de 150 à 200 g aplati, rouge lumineux. Sa chair ferme renferme peu de graines. Ce fruit possède un goût sucré mais farineux.

Je vous recommande de lire mon article : tomate cœur de bœuf, choisissez des variétés anciennes.

Comment faire grossir les tomates

Lors de mon weekend à Bordeaux, j’ai pris des photos au jardin botanique de la culture des tomates avec les oyats, système d’irrigation d’origine marocaine.

tomates farcies

Ces oyats sont malheureusement très chers dans le commerce.

Aussi aujourd’hui, nous allons fabriquer un système d’irrigation fait maison avec de la récupération. Car, nous aussi nous voulons avoir de grosses tomates.

  • Récupérez une vieille poubelle.
  • Percez-la au fond de quatre trous.
  • Faites  également quatre trous tout autour de la circonférence de la poubelle à 25 cm de hauteur.
  • Puis, enfoncez la poubelle dans la terre en faisant en sorte que les trous pratiqués à 25 cm de hauteur soit juste au dessus du niveau du sol.
  • Enrichissez le sol de compost et planter en rond 4  pieds de tomates tout autour de la bassine.
  • Remplir votre contenant  d’eau tous les deux jours. L’eau  s’infiltre tout doucement dans la terre.
  • Posez un tuteur à chaque plant et au bout de 45 jours vous aurez des pieds de tomates magnifiques.

Le système n’est pas cher, économique, écologique et les tomates sont excellentes.

Vous avez acheté de belles tomates à farcir, faites vos propres semences. 

Rappelez-vous les graines de tomate se conservent pour être replantées

tomates à farcir

  • Récupérez les graines dans un bocal et recouvrez d’eau, puis gardez à l’air libre le temps que se forme une moisissure en surface
  • Puis transférez les graines dans un tamis et bien les laver pour les débarrasser de l’enveloppe gélatineuse.
  • Faire sécher sur un torchon propre.
  • Puis mettre dans une enveloppe à l’abri de la lumière au sec, notez la date.

Lire mon article : Tomate astuce de Mamie Mado pour des tomates saines et bonnes

Ces tomates prêtes à farcir se garnissent d’une excellente farce.

Recettes de farce

Avec de la chair à saucisse

Etape 1

Emincer les oignons et les faire dorer à la poêle dans de l’huile d’olive.

Etape 2

Mélanger la chair à saucisse avec la tranche de pain préalablement moulinée, l’ail pressé, les herbes de Provence, les oignons dorés, le sel et le poivre.

Recette farce au chèvre

Faire revenir les lardons et les champignons dans une poêle. Couper le dessus des tomates et les vider.

Couper le fromage de chèvre en petits morceaux. Mélanger les champignons, les lardons et le fromage de chèvre, remplir les tomates avec cette mixture. Ajouter des herbes de Provence.

Source : marmiton

Comme tous les fruits légumes, les tomates sont parfois victimes de maladies.

Rappel des maladies des tomates

mildiou

1 – le mildiou 

C’est un virus qui provoque le flétrissement et le noircissement des feuilles. Les fruits brunissent  avant de pourrir.

2 – les taches fantômes

Un champignon attaque la tomate. La peau des tomates pas encore mûres se couvre d’anneaux pâles. Les parties non touchées sont comestibles.

3 – Le cul noir

La base de la tomate ressemble à du cuir noir. Cette maladie est due au manque de calcium qui entraîne un assèchement des racines. La solution : retirez tout de suite les tomates malades, les tiges et les feuilles infectées et arrosez régulièrement.

4 – Fusariose

La base des tiges infectées s’assombrit et se nécrose. Les feuilles et les tiges se flétrissent, jaunissent, brunissent puis meurent. Les racines infectées noircissent, se cassent ou pourrissent.

Une fois déclarée la maladie est incurable. Détruisez les plants infectés et changez la terre.

Source: Tout le potager marabout

Pour éviter mildiou, taches fantômes, cul noir ou fusariose voici des astuces maisons.

Qu’apporte-t-on aux tomates pour qu’elles soient saines et délicieuses ?

1 – Des bananes

Mettre dans le fond du trou des peaux de banane, déchets organiques. En se décomposant elles libèrent de l’azote, du potassium, phosphore, magnésium et du fer.

Ou réaliser un engrais liquide :

Couper les peaux de bananes en dés que vous faites tremper dans un seau d’eau.

Puis, filtrer et mettre dans l’eau d’arrosage pour engraisser vos tomates.

2 – Coquilles d’œuf 

Ne jetez plus les coquilles d’œuf, pilez-les en poudre et disposez aux pieds des tomates. Riches en calcium, elles protègent la tomate du ‘cul noir’.

3 – Marc de café

Mélangez le marc de café à la terre aux pieds des tomates pour nourrir les plants.

4 – Poudre d’os

Demandez au boucher de vous garder des os. Pilez puis mettre au sol environ 300 g de poudre. Le phosphore qui se dégage, donne une belle croissance aux tomates.

5 – Le varech

Habitant au bord de la Méditerranée chaque année je récolte du varech pour enrichir mon potager.

Comme, il est riche en sel, une fois par an ça suffit.

6 – Sulfate de magnésium

C’est un excellent engrais pour toutes les plantes du potager. Il est écologique et économique. Mettre deux cuillères à soupe aux pieds des plantes. Le magnésium favorise la photosynthèse, l’absorption du phosphore et du nitrogène engrais fertilisants.

7 – Acide salicylique 

Ou aspirine, mettre  3 comprimés dans le trou de la plantation cela protège la tomate du mildiou.

8- Arêtes de poissons

Comme les os, les arêtes sont riches en azote, potassium, calcium et phosphore.

Préparer une infusion avec des restes de poissons dans un litre d’eau puis filtrer et arroser.

9 – Bicarbonate de soude

Saupoudrez une cuillère à soupe de bicarbonate de soude pour faire baisser le pH acide du sol. Cela fait grand bien aux tomates qui seront plus sucrées.

Conclusion,

Pour cuisiner des bons farcis, il faut choisir des grosses  tomates anciennes  adaptées pour ce plat. Vous pouvez garder les graines pour faire vos semences. La méthode est facile.

Les tomates réclament des soins d’irrigation, de fertilisants naturels pour pouvoir croquer ces fruits au jardin sur le plant.

Les livres que je vous conseille : 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.