Rose Printemps : La Queen Elizabeth Offre Des Roses D’Un Rose Pur

Rose printemps, le sujet des roses est inépuisable tant cette fleur a du succès. Aujourd’hui, nous portons toute notre attention sur la rose « Queen Elisabeth ».

Rose classique d’un rose tendre très apprécié en raison de leurs longues tiges qui leur donnent un port élégant. Cette fleur fait notre bonheur  en vase et dans le jardin.

Rose printemps : Histoire de la ‘Queen Elisabeth’

C’est la rose le plus célèbre dans le monde. Le pépiniériste et obtenteur Lammerts aux États-Unis la créent en 1954 et la baptisent « Queen Elisabeth »  en hommage à la reine Élisabeth II.

Rose printemps : La rose

Rose printemps

La rose du Queen Elizabeth est une grande fleur, indémodable. C’est une rose star, très élégante, d’un galbe parfait et d’un rose clair enluminé. Elle embellit de nombreux jardins parce qu’elle est résistante.

Elle fleurit sur de longues tiges qui peuvent culminer à une hauteur de 1,80 m. La rose solitaire ou  rassemblée par 3 ou 4 à l’extrémité de tiges longues, très droites, mesure  9 cm. De forme turbinée, elle se  compose de 26 à 40 pétales bien organisés.

Elle n’exhale aucun parfum.

Il faut savoir :

Que le parfum abrège la durée de vie des roses dont il accélère l’oxydation. Ce qui explique l’origine de tant d’hybrides inodores.

Le rosier

Le rosier Queen Elizabeth est un rosier remontant, du genre rosa, hybride moderne d’origine horticole.

Et, il est renommé pour ses fleurs gracieuses rose pur , sur de longues tiges presque sans épines. Son feuillage est habillé d’un vert moyen vernissé.

Ce rosier,  se révèle très florifère dans toutes les conditions de culture et se plaît même à la mi-ombre.

Le Queen Elizabeth comme tous les rosiers apprécie les terres profondes et consistantes, pas trop humides. Plante très vigoureuse, elle se plait dans des situations dégagées et aérées. Elle supporte mal un sol crayeux.

On  fertilise sol avec un engrais organique bio à diffusion lente.

La taille, c’est le secret d’un beau rosier. 

Taille d’un remontant 

Les remontants se taillent en fin d’hiver, pour ne pas avoir à retailler après les derniers gels rigoureux. Les buissons se raccourcissent d’un tiers de leur longueur.

Lire aussi : Roses coups de cœur de mamie Mado

Une taille de nettoyage en début de saison est indispensable sur tous les rosiers car elle supprime les bois morts, les tiges grêles et celles qui sont trop emmêlées au centre de la ramure.

Rose printemps : Le rose couleur du bonheur

rosier queen elisabeth

La Queen Elizabeth plait avec sa teinte rose carminée. Cette couleur symbolise douceur et romantisme.

Dans le jardin, on la choisit pour cette teinte qui apaise et s’associe à merveille avec les floraisons de toutes les couleurs.

C’est la couleur de Vénus. La légende dit qu’elle naquit des sourires de Cupidon. A l’origine, les roses étaient blanches mais un jour Vénus, volant au secours d’Adonis menacé par Mars, jaloux maladif, se piqua le pied avec une épine et son sang colora la fleur en rose.

Le rose chasse les pensées négatives et selon, le Feng Shui, le rose agit sur la zone affective et favorise l’union amoureuse.

Une rose opulente sur un rosier vigoureux

Nous sommes en présence d’un rosier costaud mais en ce qui concerne les maladies, les rosiers sont tributaires de la météo.

paillage cacao

Bien entendu, il faut pailler les rosiers mais surtout éviter les écorces de pin qui  acidifient le sol et risquent de faire mourir vos rosiers.

Je vous recommande de pailler à l’écorce de cacao pour maintenir un sol humide aux pieds des rosiers.

Il limite la croissance des mauvaises herbes,  nourrit le sol et offre un aspect esthétique sans oublier  l’odeur de chocolat durant les premières semaines de l’épandage.

Bien entendu pour être efficace, prévoyez une couche de 5 cm d’épaisseur.

Des changements brusques de température et pluviosité favorisent l’apparition de divers oïdiums, du marsonia (taches noires) et de la rouille.

Ces maladies cryptogamiques provoquées par des champignons sont les plus fréquentes. Les maladies bactériennes sont plus rares. Les virus, les bactéries déclenchent des maladies bactériennes avec divers symptômes : décolorations, taches.

Quelque fois, des carences provoquent des maladies.

Les maladies par carence

La chlorose, carence en fer touche en premier lieu les jeunes feuilles.

Quand, les feuilles deviennent ternes et que la plante pousse mal, il s’agit probablement d’une carence en azote.

Un excès de calcaire, de potasse ou des pluies fortes et un arrosage excessif entraînent un mauvais développement du rosier.

Les insuffisances en phosphore se traitent avec une farine de poisson ou de la poudre d’os.

Pour pallier à un manque de potassium, hachez des peaux de bananes bio et enfouissez-les aux pieds des rosiers.

Je vous recommande de lire mes articles :

Rosier maladies, comment les éviter et les traiter

Rosier floraison : pourquoi nos rosiers ne fleurissent-ils pas ?

Palissage rosier grimpant : comment ça marche

Traitement anti puceron du rosier : la lavande au secours du jardinier

Planter des rosiers : mais lesquels choisir ?

Rose blanche : découvrez 4 rosiers faciles à entretenir

Conclusion,

Rose printemps, la rose Queen Elizabeth, est une grosse rose pommée d’un rose pur. La couleur rose est une teinte qui chasse les idées sombres.

On la retrouve beaucoup dans les jardins car elle est très vigoureuse et pose moins de problèmes que certaines espèces de roses plus fragiles.

De plus, elle est parfaite pour les bouquets.

Commandez votre rosier Queen Elisabeth ici :

rose printemps

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.