Radis : Culture Facile Mais Il Faut Connaître Deux Ou Trois Astuces

radis

Radis, culture facile paraît-il,  mais il vaut mieux connaître quelques astuces de mamie Mado pour réussir vos plantations.

Ce légume racine est une plante potagère annuelle ou bisannuelle de la famille des Brassicaccées. Famille s’enrichissant de nombreux spécimens :

  • Racines rondes
  • Allongées à la peau rose
  • Radis noirs
  • Raiforts
  • Radis japonais
  • Radis chinois rouge ou vert

Les différentes espèces développent  des goûts particuliers. Et il faut constater qu’ils se consomment pour les français en général crus pour l’entrée.

Pour les anglais c’est un condiment, les japonais et les chinois préparent ce légume racine en accompagnement de plats cuisinés ou dans la farce des raviolis.

Cette racine a été adulée, plat des Dieux, puis moins appréciée et aujourd’hui, avec un retour ‘du manger bien, manger bio’ elle retrouve sa place de choix pour le régime des français et dans la pharmacie familiale pour le radis noir.  

Radis : Un bout d’histoire

Le radis probablement originaire d’Asie Mineure, aurait été cultivé en Mésopotamie et en Egypte il y a 4 000 ans.

Autrefois, les Grecs respectaient ce légume et l’offraient dans des assiettes en or au Dieu  Apollon.

Puis au 8 e siècle, Charlemagne recommande sa  culture.

Au Moyen Âge ces légumes  n’avaient probablement pas grand-chose à voir avec les variétés actuelles.

Le radis noir n’est arrivé en France qu’au 16 e  siècle et le petit radis rouge, tout rond, n’a fait son apparition qu’au 18ème siècle.

Aujourd’hui, en France les plus communs sont les radis à peau rose, ronds ou allongés au goût un peu piquant. 

Radis rose : Culture

Semis

Pour réussir vos semis de radis, je vous conseille de préparer le sol avant. Griffez légèrement le sol et épandez une fine couche de cendres de bois.La potasse favorise le développement des racines.

Ce légume pousse dans un sol relativement riche. En été, il apprécie un emplacement mi-ombre. Rien ne vous empêche de le planter au milieu des carottes.

Semez les graines du radis d’été directement en terre au début du printemps. Les variétés rondes se sèment en surface et sont juste recouvertes de terre tassée.

Semez quelques graines à la fois, toutes les 2 semaines. Semez clair en rangs ou en carrés. Éclaircissez de façon à laisser un plant tous les 2,5 cm. Les radis allongés se plantent à 2 cm de profondeur.

Les radis d’hiver se plantent à la fin de l’été et s’éclaircissent avec un écart de 15 cm.

Entretien et récolte

Arrosez régulièrement surtout par temps chaud et sec. Ce légume se récolte un mois après les semis. Ne les laissez pas devenir ligneux et trop piquants.

Les radis d’hiver arrivent plus tardivement à maturité et peuvent être laissés en terre tout l’hiver mais en cas de fortes gelées paillez.

Radis : Les prédateurs

Pour empêcher les limaces et les escargots de manger vos radis, dressez une barrière de cendre ou de sciure.

Chassez la mouche avec du marc de café.

La puce de terre se décèle par la présence de petits trous dans les feuilles. Pour vous en prémunir, plantez près des radis de la tanaisie ou de la moutarde blanche.

Radis raifort

raifort

De la famille des brassicacées, un plant de raifort peut atteindre 60 cm de haut avec une longue racine jaune dehors et blanche dedans. Finement râpée, elle   dégage une saveur forte et piquante et s’utilise  comme condiment.

En Angleterre, la sauce au raifort accompagne le rosbif et le poisson fumé.

Comment planter ?

Cette vivace se sème au printemps mais le plus souvent on la multiplie par division en prélevant des éclats sur une souche. Ces éclats s’achètent, ils mesurent 15 cm de long, et se plantent verticalement pour que leur extrémité se trouve à 5 cm au-dessous de la surface.

Récolte

Les feuilles se consomment en salade mais le raifort est surtout cultivé pour sa racine.

Source : Tout le potager Marabout

Radis noir raphanus

Après le  rose d’été, cultivez le noir d’hiver.

Comment cultiver ? 

Faites vos semis en pleine terre, évitez le sol caillouteux même si  cette racine  s’adapte à tous types de sols et tracez des sillons de 3 cm de profondeur.

Puis, semez les graines espacées  de 10 cm tout du long. Si vous faites plusieurs rangs, espacez-les de 30 cm environ.

Après, couvrir de terre sans la tasser  et arrosez  copieusement et régulièrement.

Puis, paillez pour garder l’humidité.

Dès que les pieds présentent  4 à 5 feuilles, éclaircissez en séparant chaque pied de 15 cm.

Après on récolte 5 mois environ après le semis.

Soulevez légèrement la terre avec une fourche-bêche pour ne pas casser les racines des radis et laissez-les bien sécher sur la terre avant de les rentrer.
Si vous les laissez en terre en hiver, protégez-les des frimas de l’hiver avec une bonne épaisseur de paille.

Pour les conserver, préparez une caisse remplie de sable humide que vous entreposez à la cave ou dans une pièce bien aérée. Coupez les fanes à 2 cm du collet et alignez-les les uns à côté des autres. Recouvrez le tout de sable humide.

Radis : Quels sont ses bienfaits ?

1 – Il est bon pour les allergies : Je vous conseille de le manger cru en hors d’oeuvre ou buvez le suc fraîchement extrait, à raison de 20 à 40 grammes par jour.

2 – Vous souffrez de paresse du foie, vous digérez difficilement, vous baillez, vous somnolez après les repas, mangez le cru et en hors d’oeuvre ou pressez tous les matins un radis noir et boire 30 g de suc frais le matin à jeun ou achetez du jus de radis noir bio

3 – Une autre vertu, il calme l’inflammation de la vésicule biliaire qui est très douloureuse. Pour cela, prendre le matin à jeun 20 à 40 g de radis noir.

4 – Vous êtes victime d’une sciatique avec des névralgies irradiant  depuis la fesse, le long de la cuisse, très douloureuses, le vin de radis noir est un excellent remède naturel.

Faire macérer dans un litre de vin muscat, pendant deux semaines : 1 poignée de radis noir, coupé finement. Passez en pressant fortement. Puis, boire un verre à Porto avant chaque repas.

5 –  Autre bienfait, son sirop calme la toux

Tranchez en fines rondelles et disposer en couches dans un récipient à fond plat. Saupoudrez chaque couche avec du sucre en poudre. Faire macérer pendant 24 heures. Passez en pressant fortement. Prendre une cuillère à soupe au moment des quintes de toux.

6 – Le radis noir a une influence positive sur la digestion grâce à son action sur le foie et la vésicule biliaire.

7 – Et, il est prescrit dans les cas d’affections respiratoires bénignes.

Pour faciliter la digestion ou traiter maux de la sphère ORL,  je vous conseille l’infusion. infusion de 30 grammes par litre. Boire une tasse avant chaque repas.

Les contre-indications sont le dysfonctionnement thyroïdien ou l’obstruction des voies biliaires.

Radis daïkon

Ce légume se nomme chinois, radis blanc d’Asie, navet blanc ou encore navet chinois.

Originaire d’Asie et cousin du radis noir, ce daïkon ressemble à une grande carotte dont la forme, la couleur et la taille varient selon les variétés.

Sa chair est le plus fréquemment blanche et possède une saveur plus douce que les radis d’hiver ou radis de tous les mois. Son goût léger et son air exotique sont ses atouts majeurs. Ses feuilles sont longues (20 à 30 cm), découpées et comestibles.

C’est une plante annuelle qui a l’avantage de pouvoir être récolté en automne.

Il  appartient à la famille des Brassicacées et se trouve fréquemment sous le nom latin Raphanus sativus variété longipinnatus.

Au sein même des radis daïkon, il existe de nombreuses variétés  qui se distinguent par leur taille, leur couleur et leur période de récolte.

  • Le Moriguchi daïkon mesure de 1 à 2 m de long
  • Sakurijima a la forme ronde et pèse jusqu’à 45 Kg
  • Shogoin est une racine de 15 cm de diamètre
  • Le Mantanghon a la chair magenta
  • Aokubi daïkon, le Nerima daïkon ou encore le Miura daïkon

Source : Ooreka

Radis daïkon : Culture

Le semis s’effectue, de préférence, en pleine terre du mois de juin au mois de septembre. Comme les autres variétés de radis, il préfère une terre légère, meuble, fraîche et sans caillou. L’exposition idéale est de mi-ombre à ensoleillée.

Pour semer, voici comment procéder :

  • Tracez des lignes de 2 cm de profondeur et espacez-les de 25 cm chacune.
  • Semez sur les lignes tous les 5 cm.
  • Recouvrez vos lignes de terre
  • Arrosez délicatement.

La distance de plantation et la distance entre les lignes peuvent varier selon la variété choisie.

Petit conseil : échelonnez vos semis pour étaler vos récoltes.

Ce radis se cultive près des épinards, laitues, persil, haricots, pois ou carottes. Mais, évitez de le cultiver près des brocolis et des choux.

Entretien

Une semaine après le semis, éclaircissez en retirant les jeunes plants tous les 15 cm.

Ensuite,  l’entretien est très facile :

  • Arrosez régulièrement afin de maintenir la terre fraîche cela conserve la douceur de sa chair.
  • Désherbez fréquemment entre vos plants.
  • Paillez abondamment pour maintenir l’humidité du sol.

Cette variété est peu sensible aux maladies, nuisibles et parasites. Seul l’altise, insecte s’attaquant au feuillage, peut freiner la croissance de vos plants. Un arrosage régulier permet d’y remédier.

La récolte a lieu d’août à novembre 7 à 8 semaines après le semis. Elle se réalise avant les premières gelées afin que le radis ne soit pas creux. Pour cela arrachez délicatement les radis à la main  et coupez les feuilles. Et vous récolterez un radis ferme et blanc.

On le consomme également  en soupe ou en graines germées ou comme condiment. Les feuilles ont un léger goût de choux. Quant aux germes, ils sont  piquants, riches en vitamines et en sels minéraux.

Conseil : Laissez quelques pieds monter en graines, récupérer les graines, les sécher et les semer l’année suivante.

Lire l’article :Avoir Un Potager Écologique gratuit, une graine égale un légume

Radis : Conservation et consommation

Vous le garderez selon deux façons :

  • Dans le bac à légumes du réfrigérateur, il se conserve non lavé et sans ses feuilles pendant une semaine.
  • Dans un endroit frais et aéré, il se conserve sans ses feuilles et non lavé dans une caissette entre 2 couches de sable. Il peut être conservé ainsi pendant un mois.

Sources de vitamines C et de calcium, c’est un incontournable de la cuisine asiatique et de nombreuses recettes japonaises comme les sushis. Il est également réputé pour faciliter la digestion et pour ses propriétés diurétiques.

Épluchée, elle se  consomme crue en jus, agrémentée de beurre ou de sel ou bien encore dans une salade ou un sandwich. Cuite à la vapeur, bouillie, frite ou marinée, elle apporte une note épicée et exotique à vos plats.

Radis chinois

Pour une récolte automnale, semez  dès septembre le  ‘Tama Winter’.
En décembre, choisir la variété ‘White Arrow’, en semis tardif sous abri et  à récolter en été.

Ces radis asiatiques d’hiver offrent des racines pouvant atteindre 50 cm de longueur. Pour un bon développement, la terre est enrichie de potasse, griffez et mettez de la cendre de bois et enlevez les cailloux.

Cultivez ces longs radis sur des buttes pour que le sol soit bien drainé.

Semis

Tracez des sillons de 3 cm de profondeur, arroser le fond et placer une graine tous les 2 cm. Recouvrez de terre, tassez et arroser. Le sol se maintient humide.

Puis éclaircir en gardant un plant tous les 15 cm. On récolte deux mois après.

Les altises en septembre attaquent vos radis, arrosez abondamment les feuilles pour les faire fuir. Chassez la mouche du navet avec du marc de café.

Contre le froid, paillez ou protégez d’un voile d’hivernage.

Pour conserver ces légumes racines, après la récolte,  faites les sécher puis les placer dans une cagette avec du sable dans une pièce fraîche et aérée.

Est-ce bon de manger des radis ?

Ces légumes racines du potager sont très peu caloriques, ce sont des alliés minceur. Riches en vitamines C et B, en potassium, sodium et oligo-élément, ils donnent un coup de fouet à l’organisme.

Ils apportent des fibres si nécessaires pour réguler notre digestion et notre transit intestinal.

Les antioxydants combattent les radicaux libres et protègent des maladies cardiovasculaires, du vieillissement, des cancers des reins, du colon et le l’estomac.

Les actifs du radis ont la propriété de faire baisser la température du corps et éliminent les toxines.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.