Patate Douce : Aussi Belle Que Délicieuse !

Patate douce, plante aux feuillages remarquables, est un légume racine mais aussi une herbacée d’ornement, vivace originaire d’Amérique tropicale.

Elle se cultive en France sur terre chaude ou en serre. La patate douce ‘ipomea batatas’ est  de la famille des convolvulacées comme les liserons et certaines variétés sont cultivées pour embellir les intérieurs et les espaces municipaux.

Plante vigoureuse et rampante, elle exige de la chaleur. Sa production de plein champ et sous abri se localise dans le Sud-Est de la France. Mais, elle tend à se développer dans d’autres régions.

Dans cet article nous allons revoir ensemble  comment se cultive cette patate douce, les variétés d’ornement. Et, à la question que vous me posez : « pourquoi est-elle sucrée ? Eh bien, je vais y répondre.

Puis, des recettes culinaires avec la patate douce, ça ne manque pas et je ne citerai que celles que je cuisine facilement et que j’apprécie tout particulièrement. Mais, pour la cuisson des patates douces, je vous rappellerai  les gestes  qu’il ne faut pas faire.

Tout d’abord, rappelons-nous quelle est sa production et sa consommation mondiale ?

Patate douce, production mondiale

C’est la 7 e production agricole au niveau mondial. La Chine est de loin le premier producteur. Dans ce pays, elle s’utilise pour l’alimentation porcine. Toutefois en France sa culture date seulement de 1750. On la cultive dans les régions chaudes du Sud de l’Europe ou du Nord de l’Afrique.

En France, elle est rare sur les étals des commerçants. Généralement, on trouve deux variétés, une à peau marron ou violette et chair blanche et une à peau rose pourpre ou saumoné et chair orange.  Et, elles sont généralement importées d’Espagne, d’Israël ou du Maroc … C’est une culture facile qui avec le réchauffement climatique pourrait se développer en France.

Mais avant tout de chose, à quoi ressemble ce légume-racine ? 

Patate douce : Description de la vraie patate

La végétation de cette herbacée ne démarre qu’au dessus de 15° C et se développe  autour de 25°C avec des longues tiges rampantes quelquefois de 5 m.

Cette plante se pare de feuilles avec un limbe de forme variable, grand, ovale, lobé à nervation palmée. Le pétiole est relativement long.

Les inflorescences sont des cymes ombelliformes. C’est-à-dire que  ce sont des inflorescences déterminées et centrifuges dans  lesquelles les pédicelles partent d’un point commun mais où l’axe principal se termine par une fleur.

Les fleurs semblables à celles du liseron ont un calice formé de sépales inégaux. La corolle soudée, glabre se colorise de rose souvent avec un centre foncé ou se teinte d’une couleur  violette ou blanche.

Elle produit des racines tubérisées ou tubercules très riches en amidon, de formes plus ou moins allongées, voire arrondies à la peau fine.

Sa peau est de couleur rose, beige ou violette et plus rarement marron, jaune, orange ou rouge. Sa chair sucrée à la texture proche de la courge au goût de châtaigne  est de couleur  orange ou crème.

Ces tubercules sont comestibles mais également les pousses tendres. Accommodez-les comme des légumes verts légèrement revenus ou à la vapeur.

Eh bien, aujourd’hui je vais commencer mon article en vous donnant une astuce de mamie Mado. 

Patate douce : Une plante décorative

Elle décorera votre intérieur mais  on la trouve aussi dans de nombreuses jardinières municipales car elle est très exubérante et offre un magnifique feuillage avec un coût très modeste. Elle est de plus en plus prisée par les jardiniers amateurs.

Voici ce que vous devez faire pour obtenir une belle plante d'intérieur qui va époustoufler vos amis.

Déposez la patate dans un vase à jacinthe ou un verre, la base trempe dans l'eau.

Puis peu après, de nombreuses racines sortent et les tiges se développent. Voila, vous avez créé une plante magnifique.

Pour décorer, choisissez les variétés :

  • Sweet caroline
  • Margarita
  • ‘Blackie’
  • Ou encore ‘Pink Frost
  • Gloubiboula
  • Et la Finger

Sweet caroline

Plante aux feuilles trilobées colorées soit de pourpre ou de vert, bronze ou encore rouge. Son port se dresse puis retombe ramifié. Elle a une amplitude de 0,50 à 0,70 m. C’est un décor floral parfait pour des jardinières suspendues.

‘Blackie’

Le plus souvent cultivées pour leurs feuillages décoratifs très vigoureux et opulents, les patates douces d’ornement peuvent aussi fleurir. Les fleurs sont peu nombreuses, en forme d’entonnoir, mauve pâle avec un cœur violet plus foncé. Elles se détachent bien sur le feuillage découpé bronze vert à pourpre, pas vraiment noir comme le suggère le nom de cette variété. Chaque fleur ne dure qu’une journée.

‘Pink Frost’

Elle offre un  développement plus restreint et un  feuillage bien découpé vert strié de blanc et de rose qui convient en bordure de massif ou en jardinière accompagné de surfinias ou de pélargoniums. De plus, son port est compact avec une largeur  de 30 cm. 

Patate douce d’ornement ‘Margarita’

Très décorative aux larges feuilles en forme de cœur presque vert fluorescent, elle a un feuillage de 2 m remarquable en massif ou grands pots.

Gloubiboulga

Une vivace aux feuilles cordiformes, pourpre maculé de vert anis qui présente une taille de 2 m.

Et finger

Plante idéale en massif ou dans une grande vasque aux feuilles très découpées pourpre foncé, presque noires avec un port retombant.

Bon, voyons maintenant comment se cultive la patate douce.

Patate douce : Semis en intérieur

Elle peuvent être cultivées à partir de graines mais il est plus facile d’acheter des boutures ou de les confectionner. Pour cela, il faut :

  • Gardez des tubercules de la dernière récolte.
  • En février- mars, préparez les patates douces  à germer
  • Sélectionnez les tubercules les plus sains et les plus gros
  • Il faut 6 tubercules par m 2
  • Au chaud, au moins 15° C, dans un cageot en bois, placez les tubercules, les uns contre les autres. Mettez-les debout. La partie point noir (œil origine du germe) dirigée vers le haut
  • Installez la caisse dans une serre. 
  • Endurcissez les plants lorsqu’ils ont une taille de 10 à 15 cm, transplantez-les.

Lire aussi : Comment faire ses semis ? une graine = un légume

Culture de la patate douce

Elle demande beaucoup d’espace et un emplacement chaud, abrité, un sol drainant très fertile, très azoté avec un pH entre 5,5 et 6,5.

Repiquez à la fin du printemps quand le sol est réchauffé quand vous plantez à l’extérieur.

C’est bien de former une butte de terre de 30 cm de hauteur. Repiquez les plants sur la crête de la butte espacés tous les 50 cm en rangs espacés de 1 m.

Les premières semaines, arrosez régulièrement. Les patates douces ont besoin de beaucoup d’eau.

Récoltez au début de l’automne, environ 5 mois après la plantation quand les feuilles commencent à jaunir. Utilisez une fourche pour les déterrer en prenant soin de ne pas les piquer.

Votre problème à l’extérieur ce sont  les pucerons. A l’intérieur, cette plante attire les araignées et les aleurodes.

Lire aussi : Traitement Anti Puceron Du Rosier : La Lavande Au Secours Du Jardinier

Répondons maintenant à votre question. 

Qu’est-ce qui rend les patates douces sucrées ?

Bon à savoir : 

Pour 100 g ce légume-racine fournit 86 K cal, 20 g de glucides, sodium 55 g et potassium 337 mg.

Elles contiennent essentiellement de l’amidon comme tout tubercule qui stocke de l’énergie. Dès que les patates douces commencent à chauffer pendant la cuisson une enzyme propre à elles décompose l’amidon calcaire insipide en maltose. 

En d’autre terme, l’amidon devient du sucre. Voilà, vous avez votre réponse ! Elles sont plus sucrées car elles contiennent du sucre.

Vous vous posez une autre question !

Les patates douces sont-elles plus saines que les pommes de terre ?

Les deux sont sources de glucides et la même quantité de pommes de terre et de patates douces contient environ la même quantité de glucides. Par contre, les patates douces présentent plus de fibres et un indice glycémique légèrement inférieur à celui des pommes de terre.  

Quand vous avez décidé de cuisiner des patates douces, vous devez observer quelques règles. 

Ce qu’il ne faut pas faire ?

  • Acheter des patates douces flétries
  • Ou cuire cette racine aux micro-ondes
  • Et bien évidemment ne pas les stocker dans le frigidaire
  • Ou encore décoller la peau
  • Ne pas nettoyer la peau.
  • De plus, il ne faut pas les laisser dans  l’eau froide
  • Il faut les cuire sans percer  de trou
  • Ne pas surveiller le temps de cuisson qui est d’environ 45 minutes. Quand elles sont cuites le doigt rebondi

Quelques recettes de patates douces

Elle se cuisine comme les pommes de terre en soupe, sautée ou à la vapeur.

Un recette que j’aime car elle est simple et délicieuse pour les personnes qui apprécient le goût de l’ail.

Patates douces au parmesan

Lavez les patates et les cuire à ébullition. Taillez les en rondelles de 1 centimètre de hauteur.

Posez sur la plaque du four garnie d’un papier de cuisson beurré. Écrasez des gousses d’ail.

Tartinez avec l’ail et le beurre et du parmesan râpé.

Faire dorer au four à 200°C et sortir du four quand les rondelles sont bien croustillantes.

C’est délicieux, beurrés à l’extérieur, tendres et sucrées à l’intérieur.

Gâteau de patate douce

Ingrédients : 1,5 K g de patates douces + 250 g de beurre + 5 œufs + 300 g de sucre + 100 g de farine + 1 gousse de vanille et 1 cuillère à soupe de rhum.

Cuisez les patates à la vapeur et pressez en purée. Incorporez les ingrédients dans l’ordre : beurre, œufs, sucre, farine, vanille et rhum.

Déposez dans un moule à manqué beurré et faire cuire au four à 170° C .

C’est extra !

Patates douces rôties au miel

Ingrédients : 500 g de patates douces + 40 g de miel + 20 g d’huile d’olive + 20 g de moutarde + 15 g de romarin.

Préchauffez le four à 190° C.

Rincez et  découpez les patates douces en rondelles.

Puis mélanger l’huile d’olive avec la moutarde, le miel, le romarin dans un saladier et une pincée de sel. Ajoutez les rondelles de patate et mélanger pour les enrober.

Enfin, déposez les rondelles dans un plat allant au four.

Cuire au four pendant 1 heure en retournant les rondelles à mi-cuisson et servir immédiatement.

Conclusion

Certaines variétés de patate douce sont de belles plantes d’ornement grâce à un feuillage très coloré, très décoratif. Cette herbacée offre un tubercule comestible très riche en amidon.

Sa culture en France ne peut que prendre de l’ampleur car avec le réchauffement climatique, elle aura la chaleur dont elle a besoin pour se développer.

Ce n’est pas une pomme de terre mais elle est riche en glucides et en fibres et se cuisine et s’accommode de bien des façons.

C’est un excellent légume-racine sain que vous apprécierez.

Plus de recettes avec ces livres que je vous recommande :

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.