Oiseaux Des Jardins : Mésange Charbonnière

mésange charbonnière

Oiseaux des jardins mésange charbonnière, j’enrage quand elle vole mes cerises.  Mais je les aime car elles  sont  de toute beauté ;  des œuvres d’art de la nature.

Et, elles  jouent un rôle très utile au jardin. En effet, une mésange est capable de manger des centaines de larves d’insectes nuisibles par jour.

Une famille de mésanges peut engloutir à elle seule plus de 50 kilos d’insectes en une année.

La mésange en grande majorité est un passereau de la famille des paridés.

Étymologiquement, le nom est né du francique ‘meisinga’ dérivé de l’allemand ‘meisa’ qui signifie menu en effet la mésange est un petit  oiseau.

Les italiens la nomment ‘cincia’ et les espagnols ‘herrerillo (petit forgeron), dénomination en rapport avec le chant de l’oiseau.

On dénombre plusieurs espèces de mésanges qui sont distinguées par la couleur de leur plumage, de leur tête noire ou de leur queue plus longue. Je pense que l’image de ces mésanges montre bien leur particularité et leur élégance.

Les mésanges

mésange charbonnière

  • Mésange azurée
  • Mésange bleue
  • Poecile montanus
  • La noire : periparus ater
  • Mésange charbonnière
  • Huppée : lophophanes cristalus
  • Une mésange à longue queue

Mésange charbonnière : Morphologie

Nous décrirons la mésange charbonnière qui est la mésange la plus corpulente, celle qui aime nos jardins et qui est très sociale.

Elle dresse une tête noire où ses yeux sombres portent un regard vif. Elle se distingue par  deux joues blanches où pointe un bec noir.

La mésange charbonnière pèse environ 16 g et peut vivre 15 ans. Le dessus du corps verdâtre présente une zone plus claire sur la nuque.

Comme vous pouvez le voir sur l’image le manteau alaire est bleu noir et son ventre ressort car plus clair. Ses  deux pattes  gris bleuté se terminent par des griffes.

Mésange charbonnière : Son chant 

Elle commence à chanter dés le mois de janvier et émet un son métallique sur deux tons, assez régulier. Mais, il suffit d’un rayon de soleil pour que le mâle chante.

Dès le mois de mars, il donne un véritable concert, parade pour séduire un partenaire et marquer son territoire. La mésange charbonnière zinzinule. 

Oiseaux des jardins:  la charbonnière est-elle monogame et une bonne maman

La femelle est une coquine. C’est elle qui choisit le mâle qui porte la bande fine noire passant au milieu de son abdomen jaune la plus foncée. Vous allez me demander pourquoi ! eh bien parce que cela révèle que ce Monsieur produit plus d’ antioxydants qui combattent le vieillissement.

Elle est monogame mais une étude montre que les copulations extra-conjugales des mâles sont fréquentes. Et, le mâle dans ce cas de figure ne s’implique pas dans l’élevage des oisillons.

La femelle porte deux couvées par an de 5 à 12 œufs en avril-mai puis juin et juillet. Cette maman prépare le nid pour ses petits et fait de nombreux allers-retours pour apporter pailles, fils, brindilles …

Surtout, si vous lui construisez ou achetez un nichoir, ne mettez rien à l’intérieur. Laissez la prérogative du nid à la femelle. C’est elle qui couve pendant 13 à 14 jours.

Le mâle apporte la nourriture aux oisillons qui restent dans le nid une vingtaine de jours après l”éclosion des œufs. La mésange charbonnière est fidèle, elle et ses petits reviendront nicher chaque année au même endroit.

La mésange charbonnière est-elle migratrice ?

La Parus major, occupe sur le continent une bande septentrionale qui va de l’Atlantique à la Sibérie orientale.  Elle inclut  toute l’Europe, le Maghreb et l’Asie mineure, atteint au sud le nord de l’Iran et suit la Sibérie en passant par l’Altaï et la Mongolie.

Mais, elle s’habitue à nos jardins car elle aime la compagnie de  l’homme mais se montre agressive si d’autres oiseaux viennent manger dans sa mangeoire.

Nichoir pour mésange charbonnière

Un nichoir est facile à fabriquer et peu coûteux mais cela requiert de respecter quelques contraintes que ce soit pour la fabrication ou pour l’installation. Le diamètre du trou d’envol diffère selon l’espèce.

Pour la mésange le trou d’envol se situe à 150 mm minimum du plancher. Son diamètre est de 28 mm.  L’intérieur en bois doit garder son relief. Il faut un bois non traité épais de 15 mm, résistant à l’humidité comme le sapin, le mélèze ou le chêne.

Évitez de peindre pour l’odeur de peinture et bien joindre les planches lors de l’assemblage pour garder l’intérieur au sec. Par précaution, fixez autour du trou, une plaque métallique ce qui empêchera les autres oiseaux d’agrandir le trou.

Installez le nichoir au calme, orienté Est ou Sud-Est avec peu de soleil en été ou trop de vent ou d’ombre en hiver. Afin, de limiter l’humidité, placez le nichoir légèrement penché.

Source : Gamm Vert

DIY : Nichoir de bois naturel

DIY nichoir à mésanges, pour construire une maison à oiseaux pour la mésange réalisez une maison boîte à lettre de 20 cm de large sur 25 cm de haut.

La suite ici : DIY Nichoir À Mésanges : Elles Vivent Prés De Nous Protégeons-Le

Comment attirer la mésange dans le nichoir ?

C’est la femelle qui construit le nid. Pour l’attirer, plantez dans votre jardin des plantes odoriférantes comme la lavande et la menthe.

Elles contiennent des composés phénoliques comme le camphre ou l’eucalyptol. Ces actifs ont des vertus fongicides, bactéricides et insecticides qui protègent le nid des parasites.

Ne pas oublier de prévoir une source d’eau pour que les oiseaux s’abreuvent et se baignent.

Lire aussi : Planter de la lavande, découvrez les bienfaits de ses composés

La menthe : Plante répulsive des pucerons des rosiers

La mésange est autonome en été mais a besoin de nous l’hiver

En été, elles n’ont pas besoin d’être nourries. Elle trouvent dans nos jardins : insectes, limaces, graines, fruits …. Par contre, n’oubliez pas de prévoir une réserve d’eau pour qu’elles se désaltèrent.

L’automne  ces oiseaux cherchent un garde-manger pour l’hiver. Si vous leur fournissez de la nourriture, elles restent chez vous. Procurez leur des graines de tournesol.

Ajoutez des graines de millet, de chanvre, de maïs concassé, de blé et d’avoine. Les mésanges raffolent des cacahuètes riches en calories. Mettez à leur portée des boules de graisse végétale sans filet.

Recette de pudding pour régaler nos oiseaux

Matériel : petite casserole, bol, cuillère en bois

Riz cuit, mélange de graines, cacahuètes non salées, pignons de pin, flocons d’avoine, fromage râpé, miettes de gâteau et graisse de bœuf.

Faites fondre la graisse, puis versez-la dans le bol. Mélangez-la bien avec tous les ingrédients, en vous aidant de la cuillère.

Puis, remplissez la mangeoire avec la préparation bien chaude et laissez le pudding se figer avant de l’installer.

Vous ne devez pas leur donner :

  • Du lait et des fromages
  • Des graines de ricin

Prédatrice de la chenille processionnaire

La mésange charbonnière est très utile quand nous sommes envahis de chenilles processionnaires. Elle en fait ses repas.

Ces chenilles en septembre font leurs nids de soie blanche caractéristiques sur les branches peu accessibles des conifères. De couleur brune, velues, les chenilles rampent en procession avant de s’enterrer pour effectuer leur métamorphose en papillons.

Elles sont très urticantes pour l’homme et les animaux domestiques. Les réactions allergiques sont très violentes : œdème de Quincke et difficultés respiratoires. Mais, les mésanges les attaquent. 

Mon astuce :

Vaporisez de la laque pour cheveux sur les poils des chenilles processionnaires afin de fixer les poils, ou pulvérisez un insecticide biologique à base de bacille de Thuringe.

Ne laissez pas hiverner ces chenilles chez vous. Muni de gants et d’un masque, coupez les branches où les chenilles ont fait leur nid et brûlez immédiatement.

Ce sont les chiens qui sont le plus souvent victimes de ces chenilles. Ils peuvent être touchés à la bouche. En cas de contact, ne frottez jamais et lavez abondamment votre chien.

Conclusion :

Les mésanges charbonnières sont des oiseaux des jardins, très amies du jardinier car ce sont des auxiliaires qui dévorent les prédateurs de nos fruits et légumes.

Bien sûr, vous allez devoir accepter que de temps en temps les pommes, les poires, les cerises … et quelques légumes présentent des trous.

Mais qu’importe, vous allez vous régaler de les voir aller et venir pour créer leur nid et nourrir leurs petits. Leur chant anime nos jardins. Un jardin rempli d’oiseaux c’est un jardin sain. Les oiseaux ne s’y trompent pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.