Jardinage Et Mal De Dos : Comment Jardiner Sans Douleur

jardinage mal de dos

Jardinage et mal de dos, comment jardiner sans lombalgie. Quand on jardine, on souffre   souvent d’un mal de dos terrible ? Voici quelques  conseils pour prévenir ces douleurs.

Mais, tout d’abord que se passe-t-il quand on s’active au jardin. 

Jardinage égale mal de dos

A savoir que la colonne vertébrale est constituée de 24 vertèbres : 7 cervicales, 12 dorsales, 5 lombaires plus les vertèbres soudées du sacrum et du coccyx.

Et que lors de l’activité de jardinage, les articulations vertébrales sont soumises à de nombreuses pressions. Les articulations postérieures pâtissent de nos mauvaises positions et du port de charges. Et, les vertèbres cervicales sont endommagées par des mouvements répétitifs.

J’ai eu une mauvaise expérience à la suite d’une journée consacrée à tailler à la cisaille une haie. Le soir, je souffrais de vertiges et de nausées. Le médecin a diagnostiqué ‘une entorsecervicale’ suite à cette  manipulation d’une cisaille trop lourde et d’un geste répétitif.

Les dorsalgies sont des douleurs très fréquentes qui peuvent être des cervicalgies au niveau cervical ou des lombalgies au niveau lombaire.

Mais ces douleurs après un travail de jardinage, peuvent être évitées par :

  • un outillage approprié

  • et un choix de culture

Jardinage mal de dos : Bien s’équiper

La terre est basse et  on souffre souvent du  mal de dos après avoir jardiné deux ou trois heures.

Je ne suis pas médecin mais j’ai l’exemple de ma grand-mère qui travaille tous les matins au jardin et croyez-moi, elle fait attention à sa santé. Elle considère le jardin comme une thérapie de jouvence.

Pour elle, le jardinage est un sport. La récolte une source de bien-être vitaminée.

Mais, elle recommande vivement certaines précautions, pour éviter le mal de dos quand on jardine.

jardinage mal de dos

Pour travailler la terre, on a tendance à passer son temps plié en deux. Du coup, on s’expose au phénomène d’ enroulement du dos néfaste. On se tient mal. 

Il faut se tenir le plus droit possible, mettre les fesses en arrière, fléchir les genoux.

Se pencher en avant, jambes tendues, c’est mauvais

et plier ses genoux puis utiliser des outils à manche court, c’est moyen

Par contre,  ce qui est très bien c’est de travailler avec des outils à manche télescopique.

Pour prévenir le mal de dos, Il faut plier les genoux pour soulever des poids.

En plus, pour le transport des pots lourds, il est préférable de posséder un diable de jardin et une brouette pick-up.

Pour biner, repiquer, désherber, mettez un  genou à terre, pliez l’autre jambe, flexion, extension. Le jardinage c’est du sport. 

Enfin, pour protéger ses genoux on porte des genouillères.

Se munir d’un tabouret de jardin. Un siège avec des poches pour avoir ses outils à portée de main sans avoir à se baisser.

Le commerce propose des petits bancs de jardinage d’une hauteur de 50 cm. Ils offrent une position excellente pour tailler les massifs de fleurs.

Jardinage : Bien s’outiller

Des solutions existent pour faciliter le travail du jardinier au niveau de l’outillage.

La grelinette (fourche à bêcher) : large fourche aux dents biseautées permet d’aérer le sol, de faire des avant-trous à égale distance. Du deux en un.

Pour désherber, les griffes à désherberon actionne depuis le manche une griffe rotative qui emprisonne la mauvaise herbe et sa racine sans effort. Le jardinier n’a plus qu’à tirer.

Pour le transport des pots lourds, Mamie Mado préconise de s’équiper d’un diable de jardin, d’un chariot ou d’une brouette ergonomique équipée de pneumatiques.

Jardinage mal de dos : Cultiver en hauteur 

Pour se faciliter la vie au jardin  réaménagez verticalement votre jardin.

La culture verticale se développe par manque de place. Toutefois, c’est très agréable de cultiver, entretenir et récolter ses légumes et ses fleurs en position debout.

Pensez au potager en hauteur : Il n’est pas adapté à toutes les cultures. Impossible pour cultiver les potirons et autres cucurbitacées.

A la culture sur buttes : Surélevez le sol de quelques dizaines de centimètres en créant des buttes.

A la culture hors sol : Elle consiste à créer une parcelle de culture en hauteur, souvent bac en bois monté sur piliers. Cette culture est encombrante mais elle a un intérêt ergonomique car elle limite les mouvements fatigants. Le travail du sol est inutile. Le potager est très productif.  

Aux sacs de plantation verticaux : qui peuvent contenir une douzaine de plants de fraisiers ou autres. Sans  se courber, les fraises sont faciles à cueillir.

Aux murs verticaux de plantation cette solution est idéale  pour les plantes aromatiques ou des fleurs à queue courte. Ce contenant est beaucoup moins encombrant qu’une jardinière sur pieds.

Les sacs de plantation et les murs verticaux de plantation présentent l’avantage d’économiser des mètres carrés de jardin.

De plus, ils sont très esthétiques et se déplacent à l’ombre pendant la canicule. 

Ils sont parfaits pour le dos car tous les travaux se font en station debout.

Vous avez une douleur au bas du dos, des douleurs musculaires après avoir jardiné, vous méritez un peu de repos. Et, pourquoi pas une sieste dans un hamac ? 

Mal au dos au jardin : La sieste dans un hamac 

Car le hamac c’est bon pour soulager les douleurs, dorsalgies, lumbago ou sciatique. Il est excellent pour le dos et le cou. Lorsque vous vous allongez sur le hamac, votre poids est bien réparti et cela soulage la douleur du bas du dos et les douleurs articulaires. Les cordes s’adaptent bien à votre corps ce qui allège le mal de dos dû aux travaux de jardinage. 

Et, pour vous soigner quoi de mieux que d’utiliser les plantes de votre jardin.

Douleur du bas du dos, dorsalgies, lumbago, sciatique et douleurs musculaires 

jardinage mal de dos

Les plantes qui soignent camomille, pâquerette, laurier, ail, huile d’olive, sauge, thym, origan, romarin, lavande, farine de lin. 

Lire mes articles : 

Les bienfaits de la camomille : la plante de jouvence

10 bienfaits de la sauge officinale

Planter de la lavande, l’huile essentielle et ses bienfaits

Les 9 bienfaits du thym

Les 7 bienfaits du romarin.

Voici quelques recettes de grands-mères

Prendre des bains tièdes de camomille : 

Dans un bain, préparer un sachet contenant 3 grosses pincées de fleurs de camomille. Puis, ébouillanter ce sachet  dans le fond de la baignoire pendant 20 minutes.

Remplir la baignoire d’eau pour obtenir un bain tiède. Durée du bain 20 minutes. Pendant le bain, frictionner les parties douloureuses avec le sachet de camomille.

Vin de pâquerettes : 

Faire macérer pendant 24 heures, dans un litre de vin blanc, deux poignées de feuilles et de fleurs de pâquerettes.

Boire un verre à Bordeaux tous les matins.

Onguent de laurier

Faire macérer au bain-marie dans 400 g de graisse de porc ou d’huile d’olive, 200 g de feuilles de laurier écrasées et 100 g de baies séchées écrasées. Maintenir le bain-marie pendant 6 heures. Filtrer.

Masser doucement les muscles douloureux avec cet onguent. Couvrir d’un lainage.

Onguent de sauge 

Écraser finement, pour les réduire en une pâte, six poignées de feuilles fraîches de sauge. Et, mélanger dans un demi-litre d’huile d’olive. Puis, chauffer doucement au bain-marie, jusqu’à évaporation de l’eau contenue dans le jus.

Frictionner les muscles douloureux.

Liniment aux quatre plantes

Dans un litre d’huile d’olive, laisser macérer, pendant 8 jours, prés d’une source de chaleur :

  • 1 poignée de thym
  • +  poignée d’origan
  • + poignée de romarin
  • et une  poignée de lavande

Maintenir le mélange pendant 24 heures, au bain marie doux. Passer en pressant fortement.

Frictionner les parties douloureuses.

Cataplasme de farine de lin

Verser de l’eau bouillante sur de la farine de lin, en malaxant jusqu’à formation d’une pâte souple. Étaler sur un tissu une épaisseur d’un centimètre et appliquer sur le muscle douloureux.

Mal de dos, cataplasme à l’argile et massage aux huiles essentielles

*Appliquez la pâte d’argile verte surfine sur le bas du dos et gardez-la en place sans laisser sécher, pendant 20 à 30 minutes. Puis, retirez-la à l’aide d’un linge humide.

Si vous faites le cataplasme à l’argile verte et un massage aux huiles essentielles, commencez d’abord par le cataplasme. Sinon vous risquez de déclencher des irritations cutanées dues à l’occlusion que crée l’argile sur la peau.

Jardinage et mal de dos, massage relaxant aux huiles essentielles

Faites-vous masser le dos en versant dans le creux de la main :

*de l’huile végétale d’arnica

*+ une goutte d’HE de piment de la Jamaïque

*+ 3 gouttes d’HE de lavande.

Ce massage apporte de la chaleur, calme la douleur, diminue les tensions musculaires et décongestionne.

Conclusion

Lorsque vous jardinez, il faut que vous pensiez à vous tenir bien droit. N’oubliez pas de plier les genoux. Le jardinage est un sport mais vous devez faire les bons gestes et surtout choisir un bon outillage ergonomique.

La sieste dans un hamac contrairement à ce que pensent la plupart des personnes, c’est bon pour le mal de dos.

Le jardinier a de nombreuses plantes médicinales à portée de mains pour se soigner avec des remèdes naturels.

Source : Les remèdes de nos grands-mères Bernard Picard

Vous avez déjà mal au dos ? Soulager votre mal de dos en 7 jours en cliquant ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.