Plantes sauvages comestibles, faites des cueillettes gourmandes

Plantes  sauvages comestibles, faites des cueillettes gourmandes  pour garnir vos assiettes.

Evidemment, promenons nous dans la nature loin de la pollution pour  découvrir ces richesses végétales que nous cueillerons avec respect.

A savoir, que le sol  regorge de  légumes, salades, champignons sauvages  et  l’urbanisation ne doit pas nous faire oublier que la terre est nourricière. 

Pourquoi,  ne pas faire le but d’une promenade dominicale en famille,  la cueillette de plantes sauvages comestibles ?

Et, partons à la découverte de quelques plantes sauvages comestibles connues pour certaines, ignorées ou oubliées pour d’autres.

Plantes sauvages comestibles de septembre

Les champignons des bois  sont très appréciés des consommateurs mais  d’autres légumes sauvages  méritent d’être récoltés.

Comme la bardane ou  l’houblon, plante sauvage comestible

Car les jeunes pousses de bardane plante potagère se consomment comme légume pour sa racine.

Et, le houblon sauvage,  plante herbacée vivace grimpante,  s’utilise pour la préparation de la bière.

Puis,  citons  les feuilles de l’oseille, légume sauvage, que l’on prépare en salade, légèrement plus acide et  moindre tendre que l’oseille cultivé. De fait, cela ne coûte rien et vous aurez fait une excellente promenade en plein air.

Ornithogales ou asparagus, plantes  sauvages comestibles de printemps

Ornithogale des Pyrénées, espèce végétale sauvage protégée

Asperge des bois qui pousse dans le sud de la France. Et, cette aspergette est une plante bulbeuse dont les jeunes pousses sont consommées en légumes. Son goût est plus doux moins amer que l’asperge sauvage.

 

Asparagus ou asperge sauvage

Au printemps, l’asperge sauvage se déniche dans les buissons en bassin méditerranéen. Donc, cueillez en mai leur tige haute qui se casse facilement. Et, les jeunes pousses donnent  d’excellentes pointes d’asperges qui garnissent  une délicieuse omelette.

 

Ail des ours

Au printemps, faites la provision de l’ail des ours qui pousse dans les sous bois. En frottant deux feuilles entre vos doigts, l’odeur est très facilement reconnaissable.

Saviez-vous que l’on consomme ses feuilles en salade comme condiment. Cet ail très riche en vitamine C préserve de l’infection, est  vermifuge, hypotensif et antiseptique.

La grande mauve, plante sauvage comestible

La mauve des bois ou mauve sylvestre est une herbacée médicinale. Et, tout se mange : les feuilles en salade, en soupe, la racine en bouillon et les pétales en dessert.

Et, c’est une plante de tout premier ordre en phytothérapie car la mauve apaise les maux de gorge et calme la toux.

De plus, on le dit doux laxatif  pour la constipation des jeunes enfants, de la femme enceinte et des personnes âgées.

Plantes légumes sauvages : pissenlit et lierres

En salade, les feuilles s’apprécient. Et, on cueille les fleurs pour en faire du miel de pissenlit ou une confiture. Cette plante détoxifie le foie et soulage les nausées.

Mais aussi les petites fleurs violettes du lierre terrestre ont un goût poivré et elles agrémentent les salades. De plus ces fleurs en infusion soignent les voies respiratoires.

Plante sauvage  comestible le plantain

Les jeunes feuilles du plantain moyen se mangent en salade. Mais, le grand plantain et le plantain lancéolé s’accommodent comme des légumes en accompagnement ou en soupe.

De surcroît, le plantain, riche en mucilages adoucissants et anti inflammatoires se recommande contre la toux et les infections bronchiques. Et, il ne faut pas oublier qu’il est source de calcium,  vitamine C, bêtacarotène ainsi que d’antioxydants.

 

Dans les prés, cueillez la mâche, cardamine,  chicorée,  laitue, les rosettes de la campanule raiponce, les feuilles allongées du salsifis. Et, vous trouverez dans les ruisseaux et les fossés  avant floraison des bottes d’excellent cresson.

Bien entendu, tous ces  légumes  cuits  et  accommodés comme les endives ou les laitues garnissent nos assiettes.

Mais, il faut surtout recommander l’ épinard sauvage, les feuilles du lamier blanc ou d’ortie blanche qui font d’excellents potages.

La ficaire fausse renoncule jeune  est un légume sauvage  qui se mange comme les épinards ou  la salicorne herbacée consommée cuite. Et, elle se cache  sur le littoral ou dans les marais.

De plus, au bord de la mer, vous trouverez la perce-pierre dont la tige et les feuilles confites dans le vinaigre, sert de condiment. La pimprenelle et le thym serpolet se ramassent et s’utilisent comme  herbes d’assaisonnement.

Plantes légumes sauvages  les orties

Au cours de vos promenades, loin  des champs de cultures traités avec des pesticides, cueillez des orties. Elles  se cuisinent à la vapeur ou à la poêle pour faire des soupes ou des cakes salés.

Cette plante sauvage comestible est riche en vitamines, en chlorophylle, flavonoïdes ou oligo-éléments.  Et, ses vertus protègent de l’infection, détoxiquent et des  rhumatismes.   En effet, elles sont un remède naturel contre les troubles digestifs, l’ostéoporose ou infections urinaires.

 

Et, pour conclure, je souhaite que cette découverte végétale a été agréable

Mais pour synthétiser, je dirai que la nature nous offre une quantité importante de plantes sauvages comestibles  mais l’urbanisation nous coupe de cette terre nourricière.

Toutefois, cet article est une liste non exhaustive car il y en a bien d’autres plantes, sauvages.

Voici le conseil de Mamie Mado

Organisez des cueillettes en famille. Ce sont des moments de partage où les aînés communiquent   aux générations futures leur connaissance de la nature. 

Apprenez à vos enfants de cueillir ces plantes avec respect, même si l’espèce n’est pas protégée.  

 

Mais, si vous avez des doutes, je vous recommande ce livre écrit par B. TICLI ‘Reconnaître les herbes et les fruits sauvages’.

Pour ne pas faire d’erreur, un très beau livre : Reconnaître les herbes et les fruits sauvages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.