Le Furet : Compagnon Affectueux, Joueur Mais Voleur, Découvrez-Le

le furet

Le furet, un compagnon voleur, affectueux et joueur.  Comme le chien, le chat,  il s’agit d’un animal de compagnie, le troisième pour les américains. Mammifère de la même famille que la belette, le vison et la Marthe,  contrairement à eux il ne vit pas à l’état sauvage. C’est un mustélidé domestique.

Et, le nom furet vient du latin furo qui signifie voleur.

Bon à savoir : son petit se nomme le fureton et sa femelle furette.

Mais avant de vous parler de son anatomie, de sa durée de vie, de son comportement ou  de son habitat, nous allons faire la rétrospective du statut juridique du furet. 

Le furet : Pas de ‘loi sur le furet’ mais des textes légaux 

le furet

Le code Napoléon désignait le furet comme un élément de votre patrimoine personnel. Puis,  la loi de 1976 le qualifie d’être sensible avec beaucoup d’obligations et de protections afférentes.

1994, 2006 puis 2015, sous la pression des Associations de Protection des animaux, les textes réglementaires  ont durci les sanctions pour les maltraitances et l’abandon des animaux de compagnie.

En Europe, ce carnivore domestique possède un passeport européen pour voyager et pour cela on le vaccine, l’examine et l’identifie.

Je profite de cet article pour vous rappeler que j’aime les animaux et qu’il ne s’agit pas d’adopter un furet et de l’abandonner. Très sincèrement, je pense que d’apprendre à mieux connaître cet animal affectueux sera très éclairant pour l’adopter.  

En premier lieu, cet animal à quoi ressemble-t-il ?

Le furet : Description

le furet

C’est un petit animal, un mustélidé domestique, une sous espèce de mustela putorius domestiquée au cours du premier millénaire avant Jésus-Christ.

Dans l’Antiquité, les Grecs et les Romains adoptent ce carnivore comme animal de compagnie. Cet animal n’existe pas à l’état sauvage.

Il mesure entre 40 et 60 cm. La femelle pèse entre 600 et 900 g et le mâle entre 1 à 2 K g. En automne, il prend du poids à cause des réserves de graisse qu’il fait pour l’hiver.

Son corps présente une forme allongée sur des pattes courtes. Son espérance de vie se situe entre 5 à 11 ans.

Les variétés

A l’origine, il y avait le furet albinos puis est apparu au 19 e siècle le furet pu toisé. 

De nos jours, on compte diverses variétés de furet qui se distinguent par leur pelage, marquage, masque et d’autres caractéristiques.

Lorsque vous irez choisir votre animal, on vous propose des bêtes de différents pelages. Mais, vous devez savoir que cette couleur de fourrure change en fonction de l’âge, des saisons ou de la mue.

Le furet albinos a toujours des poils et sous poils blanc crème avec des yeux rubis, un museau blanc et un nez rose.

Furet rouan : il porte une robe mixte avec des poils de différentes couleurs et des poils blancs sur l’ensemble du corps. Son masque se présente soit en V, soit en T.

Zibeline : poils de garde marron, sous poils blanc ou crème, yeux noirs, nez rose, noir ou rose avec des taches noires.

Champagne : poils de garde et sous poils beige crème, yeux noirs allant jusqu’au bordeaux.

Black self : pelage marron foncé, sous poils blanc crème, yeux noirs, nez noir ou tacheté de noir.

True black : fourrure, poils et sous poils, noir ou marron très foncé, yeux et nez noir.

Silver : poils de garde gris plus ou moins foncé, sous poils blanc crème, yeux noir, bleu.

Le furet  panda : robe  blanc gris, sous poils blanc, yeux noir bleu, nez rose ou rose tacheté de gris clair.

American panda : poils de garde blanc gris, sous poils blanc, yeux : noir bleu, nez rose, pas d’oreilles tachées.

et le furet Dew : poils de garde et sous poils blanc, yeux noir, bleu, nez rose.

Les différents marquages

En voici quelques uns :

Les 4 bouts de pattes blanches : furet black mitts

Le cou tout blanc : furet à bavette

Sa  tête comporte une ligne continue blanche qui part du crane pour se terminer entre les deux omoplates (mohican furet de Moreya et  badger blaze)

Arlequin : bout des pattes blanches, tête dénuée, pas de masque.

Masques

Les masques de ces variétés de furets sont soit plein ou en T ou encore en V.

Source : Lecallopout.forumactif.org

Leur tête triangulaire porte deux petits yeux ronds. Le museau présente de chaque côté de grandes moustaches et le cou est aussi long que la tête.

Ses pattes, deux avant, deux arrières portent son corps. Elles se terminent par des griffes non rétractiles. Sous ses pattes, on voit des coussinets dépourvus de poils. En situation de défense, les poils de sa queue s’hérissent.

Mal voyant, il se sert de son odorat pour chasser. Prédateur carnivore, il en a la denture. 30 dents de lait entre le 25 et 28 e jour de sa vie et ses dents définitives poussent entre le 50 e et 70 e jour de son existence.

En ce qui concerne ses dents, il est bien doté : 12 petites incisives, 4 canines, 12 prémolaires et 6 molaires.

Le furet est un mammifère, comment s’accouple-t-il, comment se passe la gestation et la naissance des furetons ? 

Le furet : Reproduction

Au début de la saison de reproduction, le furet s’accouple mais ne produit pas de sperme, le coït demeure stérile.  La femelle s’accouple dans les 10 à 14 jours après le début des chaleurs. Sa vulve enfle.

L’accouplement est violent. Le mâle saisit la femelle soumise par la peau du cou et la traîne un peu partout. Le coït dure entre quelques minutes jusqu’à 3 heures. Il faut séparer la femelle du mâle au bout de 48 heures.

Gestation

Elle dure en moyenne 42 jours. Durant la grossesse on observe une prise de poids et une turgescence des tétines. Les tétons se colorent en rose.

En fin de gestation, le ventre est proéminent. Une ou deux semaines avant la délivrance, la furette s’arrache les poils pour dégager ses tétines et garnir son nid.

C’est le moment de la mettre dans une cage à l’abri des courants d’air, du froid ou des fortes chaleurs. Fermez bien la cage pour que la maman ne déplace pas les bébés.

Le sol du nid est plein et couvert de foin.

Jusqu’à 72 heures avant l’accouchement la furette a des pertes vulvaires. Elles précèdent l’expulsion du bouchon muqueux, signe d’accouchement imminent.

Elle expulse plusieurs bébés à l’aide de puissantes contractions abdominales  pelviennes. La furette avec sa langue nettoie les bébés , ingère le placenta et coupe le cordon ombilical.

Le nombre de bébés en moyenne se situe autour de 8. Les nouveaux-nés pèsent 10 g et sont aveugles, sourds et dépourvus de poils. A peine nés, les petits cherchent à s’emparer d’une mamelle pour téter.  La mère nourrit ses enfants par rotation.

A l’âge de trois semaines, on commence à les nourrir avec des aliments humides, conserves pour furets ou pour chatons ; le tout mélangé à du lait maternisé pour chatons. Le lait de vache se déconseille fortement.

A cet âge, il est important que vous manipuliez, soignez et caressez les petits pour les familiariser à votre contact.

A six semaines, chaque jour, on sépare de la mère les furetons à raison de un par jour en commençant par le plus gros de manière à arrêter la production de lait tout doucement.  Et, on nourrit les furetons en introduisant  à la nourriture humide, des croquettes sèches.

A ce moment là, il faut préciser que nous sommes en présence d’un carnivore.

Alimentation

Certains préconisent de leur fournir des petits animaux mais c’est difficile quand on aime les animaux. Aussi, le mieux c’est de les nourrir avec des croquettes pour furets qui se complètent avec de la viande fraîche, des œufs et du foie à raison de 2 à 3 fois par semaine.

Source : wanimo.com

Une femelle de 800 g a besoin de 200 K cal par jour, le mâle pesant 1,5 K g consomme 450 K cal par jour.

Où vit le furet ? 

Le furet : Habitat

Comme tous les animaux de compagnie pour que le furet soit heureux et en bonne santé, il lui faut une cage et des accessoires adaptés. Il vit aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur avec des températures oscillant  de 15 à 25 ° C à l’abri des courants d’air.

La cage doit être grande avec différentes aires. L’éclairage suffisant respecte le cycle jour/nuit. Toutefois,  cet animal ayant besoin d’activité, vous devez le sortir de sa cage 2 à 3 fois par jour pendant de longs moments en le surveillant.

le furet

La cage

Elle est en plastique dur, facile à nettoyer et très aérée. Ses dimensions  sont les plus grandes possibles mais il convient de prévoir une cage plus petite pour le transport. La serrure est solide et impossible à ouvrir.

La cage se divise en différentes zones :

Une partie réservée aux repas avec des bols lourds, fixés au sol pour la nourriture et l’eau que l’on change deux fois par jour.

Une chambre, le furet dort environ 15 heures par jour. C’est un endroit confortable et chaud avec beaucoup de tissus pour que l’animal se mette en boule.

Une zone pour ses besoins. Le furet  va toujours au même endroit pour déféquer et uriner en levant le postérieur, les pattes arrières en appui contre les parois du bac. La litière du chat convient très bien au furet.

Enfin, une zone de jeux avec échelle, hamac, tunnel ….

Inévitablement, l’odeur du furet et l’entretien de son pelage et de sa peau, dépendent du nettoyage une fois par semaine de la cage à l’eau de Javel. De plus, on change trois fois par jour sa litière.

Pourquoi le furet a-t-il une odeur forte ? 

Le furet : Cousin du putois

Cet animal porte à l’anus des glandes anales qui lui servent à marquer son territoire et à chasser les prédateurs. En situation de stress, il éjecte aussi ce liquide malodorant contenu dans ses glandes anales.

Et, une fois par an, il les vidange tout à fait naturellement pour qu’elle ne s’engorgent pas.

Sa peau présente de nombreuses glandes sébacées qui secrètent un liquide gras qui donne au pelage une odeur musquée. Cette odeur est plus forte chez le mâle et au moment de la reproduction.

Avant 2004, l’ablation des glandes anales était pratiquée en même temps que la stérilisation pour chasser les odeurs. Depuis cette date, la Convention Européenne pour la protection des animaux interdit l’ablation des glandes anales, dans un but non curatif.

L’odeur musquée provient essentiellement des glandes sébacées. La stérilisation chirurgicale ou médicale diminue l’activité des glandes sébacées et donc les mauvaises odeurs.

Le furet : Soins de toilettage et bain

Source vidéo : theferretfeed

Il est recommandé de brosser quotidiennement sa fourrure pour retirer les poils morts. De plus, en périodes de mue, deux fois par an, printemps et automne, cela évite qu’il ingère des bourres de poils.

Les périodes de mue s’étalent sur 2 à 4 semaines et sont impressionnantes en laissant la peau du furet à nu.

Les furets stérilisés n’ont qu’une odeur légère et n’ont besoin que d’un bain une fois par mois. Des bains trop fréquents rendent la peau sèche et provoquent des démangeaisons.

Lavez toutes les semaines les chiffons de son habitat pour éviter les mauvaises odeurs. 

Pour le bain, on conseille un shampoing spécial furets ou de bébé.

Et, utilisez la baignoire ou une grande cuvette d’eau tiède, mouillez-le entièrement et appliquez le shampoing en massant.

Comme pour les bébés, attention aux yeux et aux oreilles.

Puis, rincez abondamment et séchez avec une serviette.

Certains propriétaires se plaignent de morsures, ou de difficultés d’adaptation, je vous recommande de consulter votre vétérinaire qui analysera l’environnement de l’animal avant une consultation comportementale. 

La consultation comportementale chez le vétérinaire

De  nombreux troubles comportementaux sont dus à des conditions de vie inadaptées et il ne faudrait pas négliger un problème clinique. Le vétérinaire est une aide précieuse et il nous permet de mieux  comprendre et de s’adapter à l’animal.

Une mauvaise connaissance des comportements naturels de l’animal peut générer des interactions insuffisantes ou maladroites et des punitions excessives ou inappropriées, à l’origine de nombreux troubles de la communication.

Les apprentissages ne sont jamais totalement acquis.  Les consultations de comportement permettent de mettre en évidence ces dysfonctionnements et de les éviter.

Maladies et vaccination

En France, le maladie de Carré et la rage sont les deux seules maladies contre lesquelles il existe un vaccin destiné au furet.

Maladie de Carré

Comme le chien, le furet est très sensible à la maladie de Carré : après l’apparition d’une forte fièvre et une baisse d’appétit, le furet va développer une affection pulmonaire souvent fatale.

Cette maladie est grave  et il n’existe aucun traitement efficace.

La vaccination reste le meilleur moyen d’éviter cette maladie. Cette vaccination est indispensable pour le furet même s’il vit dans un appartement et ne sort pas.

En effet, le virus responsable de la maladie de Carré est très résistant. Vous pouvez le ramener dans votre logement par l’intermédiaire de vos semelles souillées par exemple.

Si vous possédez à la fois un chien et un furet, il faut absolument les faire vacciner tous les deux. Votre vétérinaire est le seul habilité à réaliser ces vaccins.

La vaccination contre la rage

Votre furet est également sensible au virus de la rage. Mais actuellement en France, le nombre d’animaux victimes de la rage est très faible. Depuis quelques années, la vaccination n’est plus obligatoire sur l’ensemble du territoire français.

Cette maladie se transmet par morsure principalement, le virus étant excrété dans la salive. Votre furet doit donc pour contracter cette maladie être mordu ou se battre avec un animal enragé. Ceci n’est possible que si votre furet sort.

Toutefois, la vaccination anti-rabique est obligatoire si vous désirez emmener votre furet en vacances avec vous à l’étranger. Certains campings et chenils exigent également que cette vaccination soit pratiquée.

Votre vétérinaire pourra vous dire, en fonction du mode de vie de votre furet, si cette vaccination contre la rage est nécessaire ou non.

Bon à savoir :

Le furet est sensible aux virus de la grippe chez l’homme. Contaminé par son propriétaire, il a de la fièvre et il refuse de s’alimenter et de rester coucher. Il présente des éternuements et un rhume. Mais, il guérit très vite en une à deux semaines.

Le conseil de mamie Mado, c’est d’éviter de s’occuper de votre animal si vous avez la grippe.

Pour finir,

Le furet est le troisième animal de compagnie mais il est le premier animal que l’on abandonne.  Le vétérinaire est une aide précieuse pour vous aider à comprendre votre compagnon.

Il examine l’habitat que vous avez prévu pour lui, vous informe des lois de protection de l’animal. Il vous évite les erreurs et les maladresses.

C’est pourquoi, je vous recommande avant d’adopter un furet de demander une consultation chez votre vétérinaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.