Comment diviser vos plantes vivaces ?

diviser vos plantes vivaces

Diviser vos plantes vivaces pour avoir plus de plantes et des plantes plus saines

Les plantes vivaces sont plus saines et plus productives quand elles sont jeunes et ont de la place pour se répandre.

Quelle merveille que nous puissions rajeunir même les plus vielles en les divisant de temps en temps.

Lisez la suite pour apprendre à diviser vos plantes.

1 – Diviser vos plantes vivaces quand elles ont l’air bien

division des racines

N’attendez pas qu’une plante soit devenue décrépite ou monstrueuse pour la diviser.

Ma règle de base est qu’il faut diviser quand la plante est au top.

Surveillez les premiers signes de problèmes : lorsque le centre de la plante a des feuilles plus petites, moins de fleurs et des tiges de floraison plus faibles que les bords extérieur ou lorsque la plante manque d’espace.

2 – Commencez à la ligne d’égouttement

allée d'iris

Pour soulever une plante vivace avec un minimum de dommages aux racines, commencez à creuser à sa ligne d’égouttement.

Les racines s’étendent généralement aussi loin, donc creuser à cet endroit vous permet de soulever la plante avec la plupart de ses racines intactes.

Creusez une tranchée autour de la touffe, en coupant proprement toutes les racines, puis coupez à un angle vers le bas et sous la touffe de divers points autour du bord extérieur jusqu’à ce que vous puissiez tirer la plante hors du trou.

Pour les grandes plantes lourdes, vous devrez peut-être d’abord creuser la tranchée, puis trancher directement au centre de la plante comme s’il s’agissait d’une tarte, en divisant par deux ou en quatre la touffe avant de la couper et de la soulever.

Au début du printemps, je divise alors que la nouvelle croissance est encore basse au sol, donc la manipulation des tiges n’est généralement pas un problème.

En été, je pourrais attacher les tiges ensemble avant de soulever la plante pour éviter de les endommager pendant le creusement.

À l’automne, je coupe habituellement les plantes avant de creuser pour la division.

3 – Diviser vos plantes vivaces par temps frais

division des plantes

Les plantes vivaces peuvent être divisées à tout moment de l’année si vous prodiguez des soins appropriés à la plante par la suite, et c’est ce que je fais.

Mais pour le meilleur retour sur mon temps et le rétablissement le plus rapide des vivaces, je divise lorsque le sol est plus chaud que l’air.

C’est juste avant le pic de la saison de la jonquille au printemps et au début de l’automne juste après que les nuits soient fraîches.

Ces conditions permettront aux racines de la division de se développer tandis que les sommets restent bas, à l’abri du soleil et du vent.

Je préfère diviser à l’automne plutôt qu’au printemps parce que les plantes ont plus de temps pour établir de nouvelles racines avant de grandir dans la chaleur.

4 – Gardez les racines fraîches et humides

racines de plante

Cinquante pour cent d’humidité et 10 ° C sont les conditions idéales pour maintenir les divisions jusqu’à ce que vous puissiez les replanter dans le sol.

Mettez-les dans un seau ou une boîte dans un endroit frais et ombragé, comme un garage, et couvrez-les de papier journal pour retarder la perte d’humidité.

Humidifiez le papier journal si les racines semblent sécher pendant leur temps de «maintien».

Si, malgré tous vos efforts, les divisions sèchent, ne désespérez pas. Faites-les tremper dans un seau d’eau pendant environ une heure avant de replanter.

5 – Reconstituer le sol avec de la matière organique

vers de terre

Si vous retirez une brouette pleine de terre, vous devez remettre une brouette pleine de compost au même endroit avant de replanter pour renouveler le sol.

Sans ajouts, les plantes n’auront pas l’avantage d’un sol renouvelé et fertile et cela désavantagera les plantes en termes de drainage et de circulation de l’air.

6 – Utilisez d’abord des sections vigoureuses

hosta

Après la division, replanter des morceaux qui représentent au plus 20 à 25% de la touffe d’origine.

Les petites sections poussent plus vigoureusement et ont tendance à produire des fleurs plus fortes et plus durables.

La division d’un hosta, par exemple, en morceaux avec environ sept points de croissance donnera les meilleurs résultats.

Les vivaces se multiplient de façon exponentielle – une tige est susceptible de se tripler ou de se quadrupler chaque année.

Donc, si tout ce que vous faites est de diviser par deux un massif cette année, il fera plus que doubler en une saison et devra être divisé à nouveau l’année prochaine.

7 – Faites très attention quand une plante est en fleurs

diviser-vos-plantes-vivaces

Bien que j’aie souvent lu que je ne devrais pas, je divise parfois les plantes lorsqu’elles fleurissent.

Je comprends, cependant, que les plantes en fleurs peuvent ne pas être capables de faire  autant de nouvelles racines aussi rapidement que les plantes non florissantes.

Je l’ai fait en septembre lorsque les anémones japonaises et les asters sont en fleurs et en avril lorsque la fleur de pasque et les pulmonaires sont à leur apogée.

Je n’ai encore perdu aucune division. J’ai également divisé les floraisons de la fin du printemps et de l’été pendant leur floraison.

Bien sur il faut leur donner le soin supplémentaire que le bon sens impose (comme un arrosage plus attentif ou de l’ombre à midi), et ces plantes se porteront bien aussi.

8 – Ne gardez que les morceaux les plus sains

Si vous attendez qu’une plante vivace ait succombé à des problèmes de ravageurs ou parce qu’elle est devenue faible, assurez-vous de ne replanter que les morceaux les plus sains.

Ce sont généralement les sections extérieures. Surveillez les tiges décolorées et les couronnes et racines érodées.

9 – Diviser vos plantes vivaces : Répartissez vos divisions

racines

Placer une division dans un trou qui est au moins aussi large que ses racines lorsqu’elles sont étalées.

Ne tournez pas la pointe d’une racine et ne la recourbez pas sur elle-même pour l’adapter à un trou de trop petite taille, car vous allez vaincre les mécanismes naturels de repousse de la plante.

La croissance de la pointe des racines est régulée en partie par les produits chimiques qui descendent de la pointe des tiges feuillées jusqu’aux racines.

Comme dans tous les écoulements, la gravité est impliquée, donc si vous plantez un bout de racine vers le haut alors qu’il était en baisse, l’écoulement normal est interrompu.

Au moins temporairement, cette pointe de racine ne poussera pas aussi vigoureusement qu’elle le pourrait.

10 – Laissez les racines vous guider

Lorsque vous déterrez une plante vivace, vous verrez qu’elle s’intègre dans l’un des cinq types de racines de base :

  • Les racines qui forment des touffes ou des compensations
  • Les racines de surface
  • Les racines souterraines
  • Les racines pivotantes ou les racines ligneuses

La façon dont vous procédez dépend du type de racine de votre plante.

Il ne vous reste plus qu’à diviser vos plantes, un moyen facile et pas cher pour avoir un beau jardin fleurit.

Source : Green photo created by freepik – finegardening

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.